Musique

Que deviennent nos grandes vedettes ? Tata Bambo Kouyaté, Amy Koita et Kandia Kouyaté

Il est important de savoir comment se portent nos grandes vedettes. Même si actuellement elles ne sont plus en vogue, cependant, force est de reconnaitre qu’à un moment précis de l’histoire elles ont fait la gloire du Mali. Que devient leur vie? Plus ou moins bonne, mais un peu dans les oubliettes n’est-ce pas ?

Quand on prend Tata Bambo, elle, se maintient est toujours à l’occasion des cérémonies de mariage ou de baptême. Cependant, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Et pour rester sur le plan national, elle profite bien du succès de sa fille Faty Niamey Kouyaté surtout à travers les émissions de télé. On trouve cela très normal, mais on pense qu’il est temps pour elle de céder la place à ses enfants.

Quant à Amy Koita surnommée la diva de la musique malienne elle a, au début de sa carrière, évolué à l’extérieur. Elle fut ainsi la première parmi les artistes maliens à moderniser sa musique. On se souvient de son duo avec les Zaïrois. Elle n’est plus comme avant. Mais, elle se porte bien et participe aux grands évènements sous régionaux. Djély de finesse pour les intimes qui gagne bien sa vie grâce aux nobles Diatigui, elle n’a pas jusque-là d’enfants chanteurs ou musiciens.

Pour sa part, l’enfant prodige de Kita ou Mandé Djély pour d’autres, en l’occurrence Kandia Kouyaté, a été la révélation de sa génération. Devenue chanteuse dans sa ville natale contre la volonté de son père qui, était lui aussi un grand balafoniste du cercle, Kita Djéli a très vite conquis le cœur des maliens depuis la sortie de son premier album (Guédé) c’était dans les années 1980. Après avoir vécu de longue période de maladie durant laquelle elle a perdu son époux, Kandia Kouyaté vit maintenant avec sa famille. Malgré sa maladie, l’artiste a su garder la tête sur les épaules.

Courageuse, Kandia Kouyaté accepte de faire des émissions télé du grand public. Elle nous a confié lors d’une interview sa volonté de céder la place aux enfants. Sa fille, convient-il de souligner, commence à suivre ses pas. Dans le prochain numéro, on vous parlera de Bako Dagnon, de Mah Kouyaté n°1 et d’Oumou Dédé Damba.

Fousseini L Traoré

Farafinet Media

L'actualité africaine, par les africains du continent.
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire