Musique

La griotte malienne Babani Koné chante pour «Libé»

Babani Koné à Paris, en septembre.Babani Koné à Paris, en septembre. (Photo Marc Quattro.)

INTERVIEW + SESSION VIDÉO

La star malienne joue samedi à Paris. «Libération» l’a rencontrée pour parler de François Hollande, du sida et de la polygamie, mais aussi pour une rare session acoustique.

 

Au Mali, Babani Koné est l’une des chanteuses les plus respectées. Comme ses père et mère, elle appartient à la caste des griots: attachés aux familles nobles, ceux-ci en connaissent la généalogie sur plusieurs siècles.

L’an dernier, Babani Koné a fait œuvre de griotte en remerciant la France pour son intervention dans le nord du pays, avec la chanson François Hollande. Elle célèbre aussi les traditions, l’amour du pays, mais n’oublie pas les grands thèmes de société: polygamie, sida…

Très demandée pour les mariages, cette femme menue et rieuse, à la voix ample et vibrante, se produit peu hors du Mali. Sa présence au Trianon demain est donc un événement.

Libération l’a rencontrée pour une interview et une rare session acoustique.

 

Samedi 21 septembre à partir de 19h au Trianon, 80 boulevard de Rochechouart, 75018 paris.

François-Xavier GOMEZ et Marc QUATTROCIOCCHI

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire