Développement

DEVELOPPEMENT LOCAL: IBK donne le ton de deux grands chantiers à Koutiala

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendu, le jeudi 14 février 2018,  à Koutiala pour une visite de 48 heures. A la faveur de cette visite, le chef de l’Etat a posé   deux  jalons importants pour le développement du cercle de Koutiala : la pose de la première pierre de la  construction d’un hôpital de 2ème référence et celui de  l’aménagement de la piste rurale Koutiala-Konésguela-Konina-fleuve Glo.

Toute la population du cercle de Koutiala était sortie massivement, ce jeudi 15 février 2018, pour accueillir chaleureusement  un des digne fils du terroir  en la personne du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta. En cette circonstance, le chef de l’Etat était accompagné d’une forte délégation, composée des députés, des ministres et d’autres personnalités. A peine arrivée dans la capitale de l’or blanc où il originaire, le chef de l’Etat a lancé officiellement les travaux de  deux chantiers majeurs  pour le développement du cercle de  Koutiala. Il s’agit de la construction  d’un 2ème  centre de référence  et l’aménagement de la piste rurale reliant  Koutiala-Konésguela-Konina-fleuve Glo. Concernant le  premier chantier, la construction  d’un 2ème  centre de référence, il est financé sur le budget national à hauteur  de 12 milliards FCFA dont 8 milliards pour la construction de l’édifice et quatre milliards FCFA pour l’équipement.  Ce centre hospitalier est la première du genre  dans un cercle  au Mali. L’hôpital  aura une capacité d’accueil de  250 lits extensible à 400 lits. Il sera bâti sur une superficie de 14 ha et comprendra entre autres : le service des entrées,  une banque de sang, le service des consultations externes, la pharmacie, le laboratoire, le service des urgences, le service de traumatologie, le bloc opératoire, le service de stérilisation, l’imagerie médicale et le service de réanimation, l’hospitalisation chirurgie, l’hospitalisation médecine, la pédiatrie avec hospitalisation, le service de gynéco-obstétrique, les logements d’astreinte…

« Le projet d’hôpital de Koutiala est un engagement du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA. Il se justifie par l’importance de plus en plus considérable de cette ville carrefour et son niveau de démographie actuel. En effet, le CSREF actuel est notoirement insuffisant pour les besoins de Koutiala », a souligné  le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr. Samba Sow. A l’en croire, les travaux seront exécutés dans un délai contractuel de 24 mois.

En marge de la pose  de la première pierre de l’hôpital, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta a remis les clefs de 42 ambulances tricycles médicalisés à repartir  aux différents centres de santé communautaire du cercle de Koutiala.

Ensuite, le chef de l’Etat est monté à bord d’un Bulldozer  et prit le volant pour donner le premier coup de pelle des travaux d’aménagement de la route Koutiala-Konséguena-Konina-Fleuve Glo. Long de 98km, cette infrastructure routière s’inscrit dans le cadre de l’exécution de la phase 1 du Projet d’Amélioration de l’Accessibilité Rurale (PAAR). Financé par la Banque Mondiale,  le coût de l’aménagement de la piste Koutiala-Konséga-Konina-Fleuve Glo s’élève  à plus de 885 millions FCFA. «  Cette route  Koutiala-Konséguela-Konina-Fleuve Glo relie le cercle de Koutiala à celui de Dioïla. Elle traverse quatre communes rurales et dessert douze villages », a précisé la ministre. A ses dires,  le projet améliorera la mobilité d’une population estimée à 33.023 personnes dont 17.064 femmes.

Se confiant à la presse, le chef de l’Etat a affirmé que ces infrastructures seront sorties de terre bientôt. «  Un hôpital de 2ème  génération avec un plateau technique à hauteur de souhait, c’est sûr que la promesse sera tenue ici inshallah . Et, la route également qui va être ouverte pour relier koutiala-Konsseguela par une voie praticable aura également des bretelles qui permettront aux villages tout le long de désormais savoir qu’ils pourront écouler leur production dans des conditions de viabilité qui ne sont pas réunies aujourd’hui. En hivernage quand vous venez ici, c’est la croix et la bannière, c’est toutes les souffrances qui vous pouvez imaginer », a-t-elle déclaré le chef de l’Etat.

B. SIDIBE

Related Posts

Laisser un commentaire