Video

Nana Akufo-Addo recadre complètement Macron sur les objectifs de l’Afrique ! «Nous devons avoir l’état d’esprit du gagnant»

Nana Akufo-Addo : « Nous devons avoir l’état d’esprit du gagnant »
Le discours du président ghanéen Nana Akufo-Addo nous est apparu intéressant en ce sens qu’il montre que si la France a envie de changer son approche des pays africains, les pays africains sont aussi dans une dynamique de renouvellement de leur vision d’eux-mêmes et de leur approche de la France et des pays du Nord. Les propos sont d’autant plus intéressants qu’ils sont ceux d’un anglophone qui parle bien français, qui se dit « francophile » et qui a tenu à faire savoir qu’il ne voulait pas que « l’Afrique dépende des décisions des contribuables européens ». Après le discours du président Macron en vidéo ci-dessus, voici donc celui du président Nana Akufo-Addo.
« J’espère que le commentaire que je m’apprête à faire au sujet de ce problème ne va offenser personne dans cette salle. Nous ne pouvons plus continuer à mener, dans nos pays, dans nos régions, une politique basée sur l’aide des Occidentaux, de l’Europe, de l’Union européenne ou de la France. Cela n’a pas marché, ça ne marche pas et ça ne marchera pas !

Il est de notre responsabilité de trouver des moyens pour développer nos nations par nous-mêmes. Ce n’est pas juste qu’un pays comme le Ghana, 60 ans après son indépendance, continue à définir son budget de l’éducation et de la santé sur la base des financements provenant du contribuable européen.
Au stade où nous en sommes, nous devrions être capables de financer nous-mêmes nos besoins de base. Nous allons considérer les 60 années à venir comme une période de transition où nous pourrons être capables de voler de nos propres ailes. Notre objectif n’est plus de compter sur ce que le contribuable français pourra nous donner. Nous accepterons cependant tout apport que le contribuable français pourra nous apporter à travers son gouvernement. Nous n’allons pas tout simplement tourner le dos à tout apport de l’autre.
Cependant, malgré tout ce qu’il a subi, ce continent reste celui qui détient 30 % de toutes les ressources naturelles les plus importantes du monde. C’est le continent qui a de vastes terres fertiles et la plus grande population jeune, qui constitue une énergie et le dynamisme dont ce continent a besoin.
Regardez ces jeunes qui font preuve d’ingéniosité pour traverser le Sahara et la Méditerranée. Nous avons besoin de cette énergie et de cette ingéniosité sur notre continent. Et cette énergie-là, nous l’aurons ici sur notre continent si nous implantons des systèmes politiques qui montrent à ces jeunes qu’ils sont l’espoir, qu’il y a des opportunités, ici en Afrique.
Les phénomènes de migration ne sont pas nouveaux, c’est aussi vieux que l’humanité, et s’expliquent par le fait que les gens qui quittent leur foyer le font parce que leur pays ne leur donne aucun espoir. Ceux d’entre vous qui connaissent l’histoire de l’Europe au XIXe siècle savent que les grandes vagues d’immigration en Europe partaient de l’Italie et de l’Irlande. Des vagues et des vagues d’Italiens et d’Irlandais ont migré aux États-Unis à la recherche du rêve américain parce qu’il n’y avait pas d’opportunités de travail en Irlande et en Italie.

Aujourd’hui, vous n’entendez plus parler de cette immigration-là. Les jeunes Italiens et Irlandais restent chez eux. Nous voulons que les jeunes Africains restent aussi en Afrique […] »
Le reste du discours du président Nana Akufo-Addo dans la vidéo:

 

Farafinet Media

L'actualité africaine, par les africains du continent.
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.