Flash d´information

Projet d’alimentation en eau potable de Bamako à partir de Kabala : La BOAD débloque 5 milliards de Fcfa  

 

Le ministre de l’Economie et des Finances Dr. Boubou Cissé et le président de la Banque ouest-africaine pour le développement (Boad) Christian Adovelande ont procédé à la signature de l’accord de prêt relatif au projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala, d’un montant de 5 milliards de Fcfa. C’était le jeudi 1er mars à l’hôtel des Finances.  

Cet accord de prêt d’un montant de 5 milliards de Fcfa -que la Boad vient d’accorder au Mali- est destiné au financement partiel du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala. L’objectif est d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako et environs.

Le projet porte sur la réalisation en deux phases d’une station de production d’eau potable de 288.000 m3 par jour sur le site de Kabala, la réalisation d’ouvrages de stockage avec des stations de pompage, des réseaux d’adduction et de distribution d’eau ainsi que 2.000 bornes fontaines et plus de 12.000 branchements sociaux.

Ce financement de la Boad servira notamment à renforcer le système d’alimentation en eau potable de la commune I de la ville de Bamako et environs par la construction d’un réseau de distribution sur une longueur totale de 98Km ; la réalisation de 7.125 branchements sociaux et celle de 188 bornes fontaines.

Cette contribution de la Boad rejoint ainsi huit autres partenaires du Mali dont les contributions sont estimées à 284, 723 milliards de Fcfa et l’Etat malien pour 4, 852 milliards de Fcfa (sur un coût total hors taxes estimé à 294,575 milliards de Fcfa).

Le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a réitéré les remerciements des plus hautes autorités à tous les partenaires techniques et financiers engagés sur le projet et qui contribueront ainsi à combler, en grande partie, le déficit d’accès à l’eau potable dans la ville de Bamako et ses périphéries. Il a rassuré que le gouvernement du Mali mettra tout en œuvre pour honorer tous les engagements qui sont les siens pour assurer une exécution harmonieuse du projet.

Pour le président de la Boad, Christian Adovelande, cette opération est la première intervention de son institution financière au Mali, dans le domaine de l’hydraulique urbaine, et intervient après les trois interventions de la banque dans le domaine de l’hydraulique villageoise portant sur plusieurs projets. Avec cette opération, comptabilise Christian Adovelande, les engagements cumulés de la Boad au Mali s’élèvent à 526. 484, 41 milliards de Fcfa, tous secteurs confondus.

 

Diango COULIBALY

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire