Culture

Ouagadougou: Cheick y était

L’attaque de Ouagadougou a trouvé l’ancien ministre de la culture à Ougadougou. Cheick Oumar Sissoko était dans un hôtel non loin de l’état-major. L’intensité de la première attaque a été telle que les vitres de la fenêtre du ministre Cheick Oumar ont été brisées. Mais l’intéressé même était dans la cour et non dans sa chambre.

Quand la police est intervenue, le cinéaste a été transféré au commissariat central de Ouaga ; il y passa toute la journée. C’est après qu’il a pu, par personnes interposées, informer le directeur du CNCM, Moussa Diabaté, qu’il était sain et sauf. Ce dernier passa l’information au ministère de la culture à Bamako. Le cabinet de N’Diaye Ramatoulaye a aussi pris contact avec l’ambassadeur du Mali au Faso afin de prendre des dispositions idoines. Cheick Oumar Sissoko se porte bien. Comme l’ancienne directrice du FAFPA, Dembélé Awa Sow Cissé, qui était aussi dans la capitale du Faso. Loin des explosions, elle est rentrée saine et sauve à Bamako.

Le Reporter

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire