Migrations

Lutte contre la migration irrégulière dans les pays sahéliens: 522 jeunes maliens morts noyés dans la Méditerranée entre 2014 et 2015

Présidée par le représentant du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, M.Broulaye Keita, en présence du Directeur régional de la Konrad Adenauer Stiftung M. Thomas Schiller, la conférence régionale sur « la question migratoire au Sahel : l’Etat des lieux », s’est tenue à l’Azalai Grand Hôtel, les 23 et 24 novembre.A l’ouverture des travaux, le représentant du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, dans son intervention, dira que la migration irrégulière s’est accélérée ces dernières années un peu partout dans les pays du sahel. Selon lui ce phénomène touche les bras les plus valides du pays, mais les risques sont élevés eu regard aux conditions dans lesquelles s’opère le voyage pour atteindre les pays de destination.

« La question de la migration est au-devant de la scène nationale et internationale et également au cœur de l’agenda international des Etats. Si, elle est un élément important de l’histoire de l’humanité, il convient de noter qu’elle est aujourd’hui en passe de devenir l’une des préoccupations de tous les acteurs » a-t-il fait savoir. Selon M. Kéita, les raisons de la migration sont nombreuses et variées. Au nombre desquelles, il a cité entre autres, l’augmentation du taux de chômage des jeunes, la crise économique généralisée dans les pays d’accueil, le contexte d’instabilité.

Il n’a pas manqué de faire savoir que notre pays est au cœur des enjeux migratoires, notamment les drames de la migration irrégulière. Il a rappelé que durant ces dernières années le Mali, à travers ses ressortissants a été durablement frappé par de nombreux cas d’expulsion massive et des morts sur les routes migratoires.

L’occasion pour lui de rappeler que les expulsions et les rapatriements des Maliens, en situation de détresse de 2011 à nos jours ont concerné plus de 20.000 personnes. Il a ensuite rappelé qu’au titre illustratif, depuis le début des janvier 2018 à ce mois de novembre près de 7000 maliens migrants ont été rapatriés de la Libye et de l’Algérie.

En 2014, le tableau noir dresse 146 cas de jeunes maliens morts noyés dans la méditerranée et 376 en 2015. «  Ces statistiques ne sont pas exhaustives car, il y a lieu de constater de nombreux cas disparus, des personnes dont on ne dispose d’information sur le sort » a-t-il affirmé.

A sa suite, le Directeur régional de la Konrad Adenauer Stiftung, a présenté la fondation politique qui est proche de l’union chrétienne démocrate d’Allemagne.

Pour lui l’objet de la conférence régionale est de contribuer au débat multiple qui fait ressortir assez de sujets sur la migration, notamment ceux relevant du point de vue des Etats sahéliens.
« Cette contribution est tout d’abord de faire la discussion au sein des experts pour mieux comprendre les défis qui sont liés aux questions migratoires. Le Mali est un pays de transit pour beaucoup de migrants et il est confronté à un défi énorme » a-t-il -conclu.

Par Fatoumata Coulibaly

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire