Agriculture Emploi

6ème édition des Journées Nationales de l’Entreprenariat Jeune :Cap sur l’agriculture comme vecteur de lutte contre le chômage !

Placé sous la présidence du Premier ministre,  Soumeylou  Boubeye Maïga et parrainé par le président de l’APECAM,  Bakary Togola, s’est tenu au palais des sports hier mardi 27 novembre 2018,  la cérémonie d’ouverture de la 6ème édition des journées nationales de l’entreprenariat Jeune. L’évènement a enregistré, la présence  du ministre de la Jeunesse de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta et plusieurs autres personnalités.

Durant trois jours, soit du 27 au 29 novembre, les participants ont mené  des réflexions autour du thème : « l’incubateur, solution pour l’entreprenariat des jeunes dans l’agrobusiness ».

Premier au pupitre, le ministre Koïta dira qu’avec 12 millions d’hectare cultivables sur lesquels 3,5millions sont actuellement mis en valeur, le potentiel irrigable  de 2,2millions d’hectare et les barrages et les équipements de retenu d’eau, les potentiels agricoles, piscicoles, arboricoles et les cheptels, il y a de quoi offrir de l’emploi aux jeunes, donc pas de place pour le chômage.

Pour le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, le secteur agricole doit être au cœur de la politique économique du pays par le fait qu’il représente un réel potentiel de croissance en moyenne et en long terme tout en procurant aux populations l’autosuffisance alimentaire et secteur privé les stimulants pour la transformation et l’exportation des produits. Il dira que  ce second quinquennat du président IBK qui s’ouvre est celui de la jeunesse à travers l’axe III du programme ‘’Notre grand avance’’ qui est consacré exclusivement au développement du capital humain et l’inclusion sociale.

Aux dires du ministre Koïta, le Gouvernement s’est engagé à aménager d’ici 2023, 70000 hectares et installer au moins 20 000 agriculteurs sur 3 et 5 hectares tout en diversifiant les spéculations agricoles. « Afin de soutenir cette ambition, la mécanisation de l’agriculture  basée sur le typologie des exploitations agricoles sera poursuivie  en plus d’autres investissements  pour un coût global de 783 milliards FCFA » a déclaré le ministre Koïta. Il  a rassuré que d’importantes ressources seront investies dans le financement des PME/PMI pour le jeunes et les femmes à travers le projet de financement de 3 000 jeunes entrepreneurs pour un coût estimé à 18 milliards FCFA et de 1000 femmes entrepreneurs pour un coût de six milliards de nos francs.

Dans la même veine il a également évoqué l’accompagnement de l’Etat à travers entre autres, le projet de développement des compétences et l’emploi des jeunes, le projet de formation professionnelle, d’insertion et appui à l’entreprenariat des jeunes ruraux et le projet emploi des jeunes. Il a tenu à lancer un appel aux banques et  établissements financiers à appuyer les initiatives des jeunes, et de tous les demandeurs d’emploi  qui veulent s’insérer dans le secteur agro-Sylvio-pastoral.

Quant au parrain de cette édition, le président de l’APECAM Bakary Togola, il a invité la jeunesse à aller vers la terre,  selon lui la terre  ne ment jamais. «  Elle  te donne ce que tu as mis » affirme-t-il. Toujours selon lui,  le Gouvernement ne peut pas employer tous les jeunes du pays, qu’il faut le développement du secteur privé. Pour cela, il a invité les uns et les autres au travail. Il a réitéré son engagement et sa disponibilité  à soutenir tout  jeune qui veut aller dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage.

La cérémonie a pris fin par la visite des stands des jeunes entrepreneurs par le Premier ministre. Qui, au sortir de cette visite a réaffirmé le soutien du président de la République à la jeunesse et  à la promotion de la jeunesse. Pour lui c’est  de faire en sorte que la jeunesse  soit en capacité de prendre le relais pour assurer la continuité des efforts entrepris. Le PM se dit rassurer  par ce qu’il a vu pour l’atteinte des objectifs.

Par Jean Joseph Konaté 

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire