Musique

Promotion de la paix et de la cohésion sociale au Mali : L’Association ‘’Jeune’Art’’ conscientise à travers le slam !

Dans le cadre de  ses activités de promotion d’art dans toutes ses formes, principalement en slam, l’Association ‘’Jeune’Art’’, avec l’appui financier et technique du Cercle Culturel Germamo-Malien a organisé une soirée de slam dénommée ‘’un slam pour le Mali : chaque cœur est une brique à l’édifice de la nation’’. C’était dans la soirée du samedi 1 décembre  dans l’amphithéâtre de la bibliothèque nationale. L’évènement a enregistré la présence du secrétaire général de l’Association Jeune’Art, Aboubacar Camara, le président du Cercle Culturel Germamo-Malien,  Djimé Chérif Cissé et plusieurs fans du slam.

«Un slam pour le Mali »,   est  un cadre d’échange entre les artistes slameurs, initié par l’Association ‘’Jeune’Art’’  pour créer une expérience de scène inédite, où la puissance des mots jouera son rôle contre des maux qui minent la nation malienne dans l’édification d’une paix nouvelle et de la cohésion nationale. En effet, cette activité  était  placée sous le thème « la paix et la cohésion sociale au Mali ». 

Selon le secrétaire général de l’Association ‘’Jeune’Art’’,  l’objectif de ces spectacles de slam est de passer le  message de paix et de sensibilisation par rapport à la situation sécuritaire qui prévaut dans le centre du Mali. « Aujourd’hui le Mali est meurtri par la division au centre, le problème entre les peuhls et les dogons est un problème récurrent qui devient de plus en plus urgent à résoudre » a-t-il déclaré.

Cependant, il a clarifié que  le message véhiculé par ces textes de slam est positif. Car, dit-il,  ils proposent des solutions aux problèmes récurrents  de la société malienne dans son ensemble mais plus particulièrement celle du centre aujourd’hui divisée. C’est pourquoi, il a nourri l’espoir que  ces messages arriveront aux populations du centre.

De son côté, le président du Cercle Culturel Germamo-Malien,  Djimé Chérif Cissé dira que son  organisation a pris la décision de porter son soutien à la jeunesse malienne en général  et particulièrement, celle œuvrant dans la culture. C’est pourquoi, il dira que le  choix porté, aujourd’hui sur le slam n’est pas gratuit. « Le slam est aujourd’hui l’arme favorite des jeunes, et c’est avec ça, ils ont appris à s’exprimer » a-t-il affirmé.

Dans cette dynamique,  il a souligné que  leur soutien à ces spectacles est de permettre à la jeunesse de crier à la face du monde sa détresse. Celle d’une jeunesse qui se cherche, qui a compris les enjeux et qui a décidé de ne pas baisser  les bras.

Avant de terminer,  M. Cissé,  a affirmé que le mot qui empêche tous les Maliens de dormir est ‘’la paix’’.  La seule question qui taraude, les esprits des Maliens aujourd’hui est de savoir comment restaurer la paix et la cohésion nationale, affirme-t-il. C’est pourquoi, il n’a pas manqué de souligner son émerveillement face à la performance des jeunes slameurs.

A noter que pendant deux heures d’horloge,  le public a été tenu en haleine par douze prestations en groupe et en individuel sur le message de paix et de cohésion sociale.

Par Jean Joseph Konaté

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire