Santé et Médecine

LUTTE CONTRE LE SIDA : Kéita Aminata rehausse le rôle des sages-femmes dans la sensibilisation

En visite au Centre de santé de référence de la Commune III du district de Bamako (CesRef CIII), la Première Dame Kéita Aminata Maïga a appelé les sages-femmes à ne pas minimiser leur rôle dans le processus de sensibilisation dans la lutte contre le VIH/Sida, surtout pour briser la chaîne de transmission mère-enfant.

«Je suis très heureuse d’être ici ce matin et d’être la marraine de la semaine thématique» ! C’est la déclaration faite par la Première Dame Kéita Aminata Maïga au CesRef de la Commune III du district de Bamako.

L’Epouse du Chef de l’Etat et présidente de l’ONG AGIR était en visite de terrain dans le cadre de la campagne de sensibilisation à l’occasion du mois de lutte contre le Sida (édition 2018). A noter qu’elle est la marraine de la 1ère semaine thématique.

Sur place, Aminata Maïga Kéita a eu des échanges directs avec les sages-femmes du Centre de référence afin de recueillir leur avis sur les difficultés liées au dépistage. L’épouse du Chef de l’Etat a également échangé avec quelques femmes venues en Consultation prénatale (CPN) en vue de les sensibiliser sur la nécessité de se faire dépister pour connaître leur statut sérologique et protéger éventuellement leurs bébés. Toute chose nécessaire pour atteindre les objectifs de la Prévention de la Transmission Mère-Enfant (-e PTME).

Les problèmes comme le dépistage des conjoints, la surveillance préventive des enfants le suivi des nouveau-nés jusqu’à 18 mois… ont été les points essentiellement évoqués par les uns et les autres lors des échanges avec la Première Dame.

A l’issue de la visite, la Première Dame a adressé des messages de sensibilisation à l’endroit des populations, particulièrement des sages-femmes qui sont les premières conseillères au foyer d’abord et ensuite dans les centres de santé. Leur rôle est donc essentiel pour lever les barrières liées au dépistage.

La Première Dame a profité de l’occasion pour saluer les responsables du centre qui veillent bien sur la propreté des lieux. Keïta Aminata Maïga, a également informé ses interlocuteurs de certains projets de son Ong, AGIR, pouvant les aider dans la sensibilisation sur le dépistage et la santé de la reproduction des adolescents.

«Nous sommes en train de construire des dispensaires dans les écoles. Nous avons déjà construit un dispensaire à l’école Mamadou Konaté de Bamako. Et ça va se poursuivre dans d’autres écoles», a informé Mme Kéita.

Selon le médecin Chef du CesRef C III, Dr Ndiaye Hawa Thiam, c’est la toute première fois qu’une Première Dame du Mali visite leur centre depuis sa création. Jadis PMI Centrale (centre Protection maternelle et infantile), il a été érigé en Centre de Santé de Référence avec des évacuations et des urgences au cours du 3e trimestre 2013.

Le nombre du personnel est de 260, dont des médecins généralistes et spécialisés, avec environ 6500 patients consultés par mois, dont une grande partie en médecine générale et en pédiatrie. Il comprend un service de garde dans les domaines comme la médecine générale, la gynécologie obstétrique, la chirurgie, la pédiatrie, un bloc opératoire, une pharmacie…

Pour cette visite, la Première Dame était accompagnée du Ministre de la Santé et de l’hygiène Publique, des autorités politiques et administratives de la Commune III et du District de Bamako, du médecin chef du site visité, des cadres du cabinet de la Première Dame et de l’ONG AGIR ainsi que du personnel du CesRef !

Naby

Related Posts

Laisser un commentaire