Solidarité

SOLIDARITE : Diam’s au chevet de l’orphelinat de Dialakoroba


«Big Up Project», une association créée en 2009 par Mélanie Georgiades dite Diam’s, vient de lancer un appel aux dons en faveur de l’orphelinat de Dialakoroba (cercle de Kati). Fondé par Fatoumata Goundourou, cette structure accueille officiellement une trentaine d’enfants âgés de 3 à 22 ans.

A travers donc Big Up Project, Diam’s ambitionne de récolter des dons pour aider l’orphelinat à subvenir aux besoins des enfants. Très impliquée dans son projet, l’ancienne star du Hip-hop français a lancé un appel aux dons le mardi 4 décembre sur Instagram. Un compte dédié à Big Up Project afin de partager les réalisations des actions menées par l’association. Un tremplin de mobilisation de ses fans à aller suivre les actions de son association.
Sur Instagram (800 abonnés en début décembre 2018), Diam’s a notamment partagé une vidéo de présentation de l’association. Mélanie a passé un message important sur les réseaux sociaux afin
Cela fait 3 ans que l’artiste œuvre à mobiliser des fonds en faveur des orphelins du Mali. Grâce aux dons, Diam’s a pu faire beaucoup de choses pour les enfants, qui ont désormais accès à l’eau potable. Mais, reconnaît-elle, «ce n’est jamais assez». Son association a aussi décidé de s’investir désormais dans la réalisation de puits au Mali.
De son vrai nom Mélanie Georgiades, Diam’s est née le 25 juillet 1980 à Nicosie, en Chypre. Elle a connu une grande notoriété en tant que rappeuse, chanteuse et auteure-compositrice
En 1994, elle a monté son premier groupe avec l’un de ses amis qui l’a initié à la composition. En 1999, elle a sorti son premier album, «Premier mandat». Le second opus, «Brut de femme», a suivi en 2003. Une œuvre rapidement certifiée «Disque d’or». Et pour couronner ce succès dans les bacs, Diam’s a remporté une «Victoire de la musique» pour le «Meilleur album rap» de l’année 2004.
Deux ans après (2006), elle a réalisé l’album «Dans ma bulle» avec notamment le single à succès, «La Boulette». La même année, elle a reçu un Disque d’or pour «La Boulette» ainsi qu’un «Disque de platine». Elle a été récompensée d’un «Disque de diamant» en 2007 pour l’album «Dans ma bulle». Son quatrième album, «SOS» est tombé dans les bacs en 2009.
Après sa conversion à l’islam, Diam’s a mis un terme à sa carrière artistique et s’affiche avec le hijab (voile). Elle a publié «Autobiographie» en 2012, puis «Mélanie, française et musulmane» en 2015. Neuf ans que la célèbre rappeuse a quitté le milieu de la musique néanmoins elle continue de développer son association.
Fervente pratiquante, Diam’s a récemment sauvé le jeune rappeur Bigflo du suicide. En effet, l’un des frères de ce dernier a récemment raconté dans les médias que son frangin fait appel à l’ancienne star du hip-hop pour lui demander des conseils. Et cela d’autant plus qu’elle a traversé de nombreuses tempêtes. «Je ne vous révélerai pas la teneur de ses propos, mais elle a été d’une grande aide pour mon frère», rapporte le jeune rappeur.
Après avoir vécu une descente aux enfers et la dépression, Diam’s s’est servie de sa propre expérience pour «aiguiller» ce jeune rappeur de 25 ans qui était en train de vivre le premier burn-out de sa carrière dans l’industrie musicale. Des conseils salvateurs… Comme seront sans doute les dons qu’elle est en train de mobiliser au bénéfice des orphelins du centre de Dialakoroba !

Naby



Related Posts

Laisser un commentaire