Libre opinion Politique

Le Mali vit dans une confusion politique et sociale très inquiétante.


Elle se caractérise par des alliances politiques de contre nature circonstancielles des partis et mouvements opposés au pouvoir en perte de crédibilité à cause de l’incohérence sur un certain nombre de sujets.
Cette opposition cherchant à se maintenir est en manque de stratégie réelle.
Une majorité présidentielle, moins agressive ,moins entreprenante à l’attente des récompenses politiques est dans l’oubli de son premier travail qu’est de soutenir le gouvernement avec toutes les mesures d’accompagnement.

Le combat de positionnement empêche cette majorité à s’affirmer et à engager de véritables communications autour des actions du gouvernement et du coup elle est bien malmenée par l’opposition.
Une société civile divisée entre les deux clans a perdu toute sa crédibilité à cause des prises de position .
Elle a perdu confiance en elle même et a aussi perdu la confiance des politiques.
Pire c’est les organisations syndicales censées défendre les droits de tout monde sont plus politiques que les politiques.
Elles ont cédé leur place certains activistes soucieux encore du Mali et d’autres mouvements.
La réfondation du Mali à travers les réformes politiques et institutionnelles est au second plan de la des partis politiques.
La vie chère intenable ne sont plus des s préoccupations des hommes politiques et encore moins de nos députés qui sont seulement dans leur auto-prorogation du mandat.
Les communiqués des politiques en soutien aux victimes de l’insécurité et aux sinistres sont rares.
C’est l’après IBK qui se prépare en son vivant .
Tous les partis politiques de la majorité et de l’opposition ainsi que certains leaders sont sur la pointe des pieds à la recherche de point de chute.
Entre temps le centre se détruit, la communauté internationale se renforce et se réconforte dans sa stratégie .
On veut aller à la Décentralisation mais quel type pour le Mali .avec la situation que nous vivons .
Cette réflexion doit se faire et la question doit être tranchée.
Pour le moment personne n’en parle.
Les hommes de médias malgré tout sont les seuls à échapper pour le moment de cette confusion
Il est difficile sinon impossible d’organiser une concertation nationale dans cette confusion par ce que les intentions ne sont pas les mêmes pour la refondation du Mali .
Unissons nous pour le Mali pour éviter le pire.

Aboubacar Sidick Fomba



Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.