Développement Politique

DEVELOPPEMENT DES REGIONS DE TOMBOUCTOU ET TAOUDENIT : Soumeylou Boubèye rassurant

C’est un Premier ministre très rassurant qui a effectué une visite de vingt-quatre heures dans la ville des 333 saints. Sur place, il a réaffirmé la volonté du gouvernement à œuvrer rapidement pour le développement des régions de Tombouctou et de Taoudénit.
La construction de la route de l’espoir, l’opérationnalisation de la région militaire de Taoudénit sont, entre autres projets, les grandes actions en cours que le Premier ministre a annoncées aux populations.
C’est un accueil en fanfare dont ont bénéficié le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et sa délégation ce vendredi 14 décembre dans la ville des 333 saints.
Le choix du vendredi pour cette visite n’est pas anodin car, à sa descente d’avion, le Premier ministre a eu droit à la prière collective dans la sainte mosquée de Djingarey Ber, où des vœux de paix et de communion ont été formulés, gage d’une visite déjà réussie.
Dans la même dynamique, SBM a fait face aux populations des deux régions (Tombouctou et Taoudénit) pour écouter leurs préoccupations majeures et urgentes.
A cet effet, tour à tour, lesdites populations se sont exprimées et chacune a évoqué ses doléances et fait des recommandations. Après le mot de bienvenue du maire de la commune urbaine de Tombouctou et le discours du gouverneur, la société civile a demandé au chef de l’exécutif la reprise des travaux, notamment la route Léré-Goumacoura, la route de l’espoir, axe Tombouctou-Douentza, la sécurisation des tronçons liant Tombouctou à ses différents cercles, le découpage, la création d’une université à Tombouctou, la prise en charge des femmes victimes de la crise. La création d’une région militaire à Taoudénit…
En guise de réponse, Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé qu’un effort immense est en train d’être fourni par le gouvernement pour servir les populations. A ce titre, il a parlé de l’opérationnalisation de la région militaire de Taoudénit dans un bref délai après un passage imminent de celui-ci à l’Assemblée nationale. Quant aux reprises des travaux, le Premier ministre a indiqué sans langue de bois et à bâtons rompus que tant que les populations ne collaborent pas avec les forces de sécurité, il serait impossible aux partenaires de débourser leur argent et aux entreprises de se déplacer sur des zones non-sécurisées.
Cependant, concernant l’axe Tombouctou –Douentza, il confie qu’un financement a été accordé dans ce sens à hauteur de 86 milliards F CFA. « Les travaux débuteront très bientôt», affirme-t-il. Aussi, dit-il, un pont reliant Tombouctou à koroyomé est prévu.
En prélude de la rencontre avec les forces vives de la région, le Premier ministre a rendu une visite au camp Fort Cheick Sidi Bekaye de Tombouctou pour remonter le moral des troupes et inaugurer la salle d’infirmerie en procédant à la coupure du ruban symbolique en présence des chefs militaires et du ministre de la Défense. Selon le responsable militaire de la région, le colonel Abass Dembélé, cette infrastructure est un souci de moins pour une infirmerie qui ne comptait que 4 lits pour une population estimée à deux milles personnes (militaires et familles).

Les débats ont été fructueux et aucune question n’a échappé au Premier ministre qui n’a pas manqué d’apporter des précisions et réitérer la disponibilité du gouvernement à accompagner les actions de paix et de développement.
Amadou TOURE dit Diadié, Professeur de Philosophie à Tombouctou

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire