Flash d´information

Timbuktu Youth Empowerment Program : Un projet d’autonomisation des jeunes pour consolider la paix à Tombouctou


En prélude au lancement de Timbuktu Youth Empowerment Program, prévu en janvier, les anciens boursiers du programme du département d’Etat américain étaient face à la presse pour expliquer ses objectifs. C’était le mardi à l’hôtel Onomo sous l’égide du chargé des affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Mali.
Timbuktu Youth Empowerment Program vise à former vingt-cinq jeunes issus de la région de Tombouctou aux techniques de démarrage et d’accélération rapides de business disruptif. Pendant dix jours, les participants recevront des formations sur le Design Thinking, les outils de démarrage d’un business disruptif et les moyens de consolider la paix.
À l’issue de la formation, le meilleur projet sera récompensé par mille dollars soit plus de quatre cent mille FCFA par le partenaire Suguba, plateforme régionale d’investissement des Startups. Les trois meilleurs projets seront accompagnés par l’incubateur Donilab pendant une période de six mois.
Quinze des vingt-cinq participants bénéficieront de stages professionnels dans des organisations partenaires dont trois iront à African Development University au Niger. Cette initiative des anciens boursiers de Mandela Washington Fellowship for African Leader permettra à terme de créer dix startups avec un minimum de quatre emplois chacune.
Le programme a pour but principal de consolider la paix à Tombouctou, une région menacée par l’instabilité politique et sécuritaire, due en partie au manque d’opportunité. «Ce projet a pour vision de dynamiser l’économie locale de la région des 333 Saints en permettant aux jeunes d’être responsables dans leurs communautés. Nous voulons leur permettre de devenir des acteurs de développement», explique Bilaly Dicko, Directeur exécutif de Timbuktu Youth Empowerment Program.
Le chargé des affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Mali, Grégory Garland, a lourdement insisté sur les avantages du projet. «La force de l’entreprenariat disruptif réside dans le fait qu’il ne dit pas à ces jeunes d’attendre leur tour». Au lieu de cela, poursuit-il, il les encourage à foncer et entreprendre.
M. Garland se dit impatient de voir comment Timbuktu Youth Empowerment Program évoluera dans la région de Tombouctou. Selon lui, l’opportunité offerte aux lauréats ira au-delà de leurs amis, leurs familles et communautés. Convaincu qu’il renforcera les moyens de subsistance à Tombouctou, Grégory Garland précise que l’appui du gouvernement américain à ce projet est un symbole de l’engagement continu des Etats-Unis d’aider les jeunes africains à devenir une force d’ingéniosité et de prospérité économique.
Pour participer au programme, il faut être âgé de moins de trente-cinq ans et avoir un projet innovant. Son coût est estimé à plus de quatorze millions de FCFA.

Abdrahamane Sissoko



Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.