Habitat et Urbanisme

Habitat : 55 Logements sociaux inaugures à Ségou 40 à Koulikoro

Le dimanche 23 décembre 2018 restera à jamais gravé dans la mémoire des bénéficiaires des logements sociaux de Ségou. C’est dans une atmosphère empreinte d’une intense émotion que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustapha Sidibé, a procédé à la remise des clés des 55 logements sociaux de Ségou.

Les souscripteurs au programme sont sortis massivement, car l’événement illustre clairement l’engagement et la détermination du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à satisfaire les doléances des populations en matière de logement. Ont pris par à la cérémonie, le maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra, le président de la commission de distribution des logements sociaux, Issa Koné, le porte-parole des bénéficiaires, Abdoulaye Yérélé, le président du collectif des demandeurs de logements, Moussa Touré, les chefs traditionnels et coutumiers de Ségou.

Les 55 logements sociaux de Ségou, dont les travaux ont démarré en 2015, sont de type F3 tôles. Ils sont bâtis sur un site viabilisé d’une superficie globale de 15 hectares environ et morcelés en parcelles de 300 m2. Chaque logement est bâti sur une superficie globale de 72 m2 environ et comprend un salon, 2 chambres, un magasin, un couloir, 2 terrasses couvertes et une salle de toilettes.

Les travaux de construction ont été réalisés par les entreprises (EGM et EDITRA) pour un coût total, hors taxes, de 510.484.775 Fcfa. Les travaux de viabilisation, réalisés par les sociétés (EGEBRAT, ETAF et Koja Construction), sont évalués, en hors taxes, à 222.747.447 Fcfa. Les études et le contrôle ont coûté 31.848.891 Fcfa. Le coût de l’opération est, en hors taxes, de 765.081.113 Fcfa, soit 13.910.566 Fcfa par unité de logement, entièrement financé par le budget national. Au nom de tous ses camarades bénéficiaires de logements sociaux, Abdoulaye Yérélé, très heureux, a expliqué que cette cérémonie traduisait dans la réalité un vœu très cher au président de la République qui accorde une grande importance à ce que chaque Malien habite sous son toit.

«Ce réalisme est la preuve qu’il connaît bien les réalités et les aspirations de ses concitoyens et qu’il aspire à leur bien-être de tous les jours», a-t-il dit, avant de prendre l’engagement qu’aucun sacrifice ne sera trop grand pour lui et les autres bénéficiaires pour entretenir ces logements si chèrement acquis. «Aussi, les charges qui nous incombent, nous les exécuterons avec diligence pour faire honneur à ceux-là qui ont placé leur confiance en nous», a promis Abdoulaye Yérélé.

Pour sa part, le président de la commission de distribution des logements sociaux estime que la demande est forte pour la Cité des Balanzans au regard du nombre de dossiers que sa commission a enregistré et qui n’est pas exhaustive parce qu’il fallait arrêter à cause du délai. Selon Issa Koné, la problématique a été la répartition des 55 logements entre les 243 postulants.

Ensuite, il s’est agi de distinguer les salariés des non-salariés, ce qui «nous a donné au titre des salariés, 179 dossiers, contre 59 pour les non-salariés. Il a été, en plus, tenu compte des demandes de nos compatriotes de l’extérieur qui ont déposé 5 dossiers. C’est à partir de ce premier groupage que la commission a planché sur le contenu des dossiers pour appliquer les différents critères qui ont présidé à la sélection des dossiers».

Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a rappelé, à cet effet, que cet événement traduisait, une fois de plus, la concrétisation de la volonté du chef de l’Etat de faciliter l’accès au logement décent pour le plus grand nombre de nos concitoyens. Il consacre l’expression manifeste de l’intérêt que le gouvernement accorde à la condition de vie de chaque Malienne et Malien, a poursuivi Mohamed Moustapha Sidibé tout en précisant que le logement est cédé aux bénéficiaires au prix de 8 millions Fcfa par unité, soit au total 440 millions Fcfa, représentant 56,81% du coût de l’opération, le montant de la subvention étant de 325.081.113 Fcfa, soit environ 42,19%, et cela, compte non tenu des exonérations fiscales et du prix du terrain. Mohamed Moustapha Sidibé a par ailleurs indiqué que la réalisation de ce programme a permis la création d’environ 473 emplois directs et plusieurs autres indirects.

Déjà samedi, Mohamed Moustapha Sidibé avait inauguré à Koulikoro 40 logements sociaux de type exclusivement type F3B tôles et bâtis sur un site viabilisé de 20 ha en face du pont de Kayo. Le coût total de cette dernière opération est, hors taxes, de 645.696.040 de FCFA, soit 16.142.401 FCFA par unité de logement, entièrement financé par le budget national.Le ministre Sidibé a également précisé que le logement est cédé aux bénéficiaires au prix de 8.000.000 de FCFA par unité, soit au total 320.000.000 FCFA, représentant 49,55% du coût global de l’opération. Le montant de la subvention serait donc de 325.696.040 FCFA, soit environ 50,45 %, compte non tenu des exonérations fiscales et du prix du foncier.

Mamadou SY

AMAP-Ségou et

Amadou MAIGA

AMAP-Koulikoro

Related Posts

Laisser un commentaire