Politique

Koulouba : LES MINISTRES DE L’OMVS REÇUS PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Notre capitale a abrité, la semaine dernière, les travaux de la 71è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) qui regroupe la Guinée, la Mauritanie, le Sénégal et le Mali. La question des budgets a été au centre des travaux de cette session dont la recommandation phare a porté sur le volet navigation qui va connaître des avancées importantes en 2019.
C’est pour faire le compte rendu de cette importante rencontre que les ministres de l’OMVS ont été reçus, lundi à Koulouba, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.
Au terme de l’audience, Cheick Taliby Sylla, ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la Guinée, président en exercice du Conseil des ministres de l’OMVS, a confié que la mise en oeuvre de cette navigation va beaucoup désenclaver le Mali. «Aujourd’hui, on est fier de dire que les études de faisabilité de la construction de ce chenal sont complètement terminées; les études d’impact environnemental et social aussi sont en cours…Nous avons grand espoir que les travaux de construction du chenal vont démarrer en 2019 au bénéfice de tous les pays riverains du Bassin, particulièrement la République du Mali», a-t-il complété.
D’autres chantiers majeurs pour l’Organisation ont trait à l’interconnexion pour la production d’énergie, à la valorisation de l’irrigation à travers la construction d’ouvrages. Sur ces points également, l’année 2019 s’annonce sous d’heureux auspices. «Nous avons reçu des conseils sages du président de la République pour la construction d’autres ouvrages structurants tels que le barrage de Koukoutamba en République de Guinée qui va augmenter la puissance installée pour alimenter tout le système OMVS, dont la République du Mali.
Quand le barrage de Koukoutamba sera construit, il y aura une ligne qui va quitter la Guinée pour fortifier Manantali et augmenter le niveau d’eau», a annoncé le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la Guinée.
Cheick Taliby Sylla a aussi noté que lors des échanges avec le chef de l’Etat, la question de la construction de la ligne d’interconnexion Guinée-Mali a été aussi abordée. Il a assuré que le bouclage financier de ce projet est en cours et que les travaux pourraient démarrer en 2019. «Au niveau de la Falémé, on a parlé aussi de l’occupation des orpailleurs qui sont en train d’obstruer aujourd’hui ce fleuve en augmentant l’ensablement, ce qui est dangereux pour le niveau d’eau dans la Vallée, voire à Bamako», a regretté M. Sylla.
L’audience s’est déroulée en présence du ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué et du haut commissaire de l’OMVS, notre compatriote Hamed Diane Séméga.

M. S.

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.