Flash d´information

SOMAGEP-SA : Le Budget 2019 estimé à 36 milliards de FCFA

La Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA) a tenu, le jeudi 27 décembre 2018, dans les locaux du PSI-Mali, sa 21ème session  du conseil d’administration. En 2019, la SOMAGEP-SA entend procéder à la réalisation de 34702 branchements sociaux dans la capitale et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.

Les travaux de cette session  étaient présidés par Younouss Hamèye Dicko, président du conseil,  en présence de Boubacar Kané, Président-directeur général de la Somagep-Sa.

Parmi les points inscrits à l’ordre du jour figuraient l’état d’exécution du budget 2018 au 30 septembre 2018 et l’examen et l’approbation des budgets prévisionnels (exploitation et  investissements) 2019. Ainsi, le budget de la société  passe de 27 milliards de F CFA  à 36 milliards de FCFA en 2019.

Selon  Younouss Hamèye Dicko,  Président du conseil d’administration,  le projet de budget 2019 a été élaboré dans le but d’atteindre les objectifs assignés à la SOMAGEP-Sa par les contrats de performance.

 « Les objectifs visent à garantir la continuité du service, à améliorer la qualité des prestations à la clientèle et à assurer une évolution permanente et pérenne du secteur de l’eau potable », a-t-il dit. Avant de déclarer  que le financement des besoins du renforcement et de renouvellement des moyens de production et de distribution de l’eau potable est estimé plus de 10 milliards.

«  Le coût de ces besoins est estimé à 10,267 milliards de FCFA. Il sera financé à hauteur de 15,11% par la capacité d’autofinancement (CAF) de la SOMAGEP-Sa. Les 84,89% restants seront financés par concours bancaires », a précisé M. Dicko. 

Pour  le Président du Conseil d’administration, les projets des budgets 2019 ont été élaborés dans le but d’atteindre les objectifs assignés à la Somagep-Sa par les contrats d’affermage et de performance.

« Ces objectifs ambitieux visent à garantir la continuité du service, améliorer la qualité des prestations à la clientèle et assurer une évolution permanente et pérenne du secteur de l’eau potable ».

En  2019, la société entend poursuivre la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgences sociales(PPUS) qui se traduira, entre autres, par la consolidation de l’intégration dans le périmètre de l’affermage de 72 nouveaux centres y compris la reprise progressive de 12 centres.

« Notre société poursuivra ses efforts d’augmentation du taux d’accès à l’eau potable, pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Dans cette optique, elle entend procéder, en 2019, à la réalisation de 34 702 branchements sociaux dans la capitale Bamako et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays », a-t-il annoncé

Puis, le PCA a indiqué que les besoins prévisionnels d’investissements se chiffrent à 10,267 milliards de francs CFA.

 « Les soins prévisionnels d’investissements sont arrêtés à 10, 267 milliards de francs CFA et seront entièrement financés à hauteur de 15, 11% par la Somagep-sa et les 84,89% restants par concours bancaires. Pour le budget d’exploitation prévisionnel, il affiche un chiffre d’affaires de 36,074 milliards de francs CFA avec comme principales composantes les ventes d’eau, les travaux remboursables, les frais de location et d’entre compteurs, soit une augmentation de 28,97% par rapport aux projections au 31 décembre 2018 arrêtés à 27,971 milliards de francs Cfa », a expliqué Younouss  Hamèye Dicko.

Il a ajouté que les produits d’exploitation  sont estimés à 36,666 milliards de francs CFA, soit une hausse de 11,83% par rapport aux projections au 31 décembre 2018, arrêtés à 32,788 milliards de FCFA.

« Les charges d’exploitation sont estimées à 36 milliards de francs CFA, soit une hausse de 6,93% par rapport aux projections au niveau 31 décembre 2018 arrêtés à 33,671 milliards de francs CFA ».

Mieux, il dira qu’en 2019, la société  entend renforcer les capacités de production et de distribution  des adductions d’eau potable de Kayes, Sikasso, Kati et Koutiala.

« Elle parachèvera le chantier de la future station de production d’eau de Kabala qui, à partir d’avril 2019, fournira 114 000 m3 par jour   d’eau supplémentaire à la ville de Bamako.  De janvier à novembre 2018, la Somagep-Sa  a créé 194 emplois dont 164 agents âgés de 20 à 40ans, soit 85% de jeunes », s’est-il félicité.         

En vue d’améliorer  ses performances, la Somagep-Sa  s’est résolument engagée dans le système de management de la qualité, sécurité et environnement (QSE) basé sur le référentiel ISO 9001 version 2015.

Moussa Mallé SISSOKO

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.