Gouvernance Politique

Gouvernance collaborative entre la société civile et les autorités locales : Un projet peaufiné lancé !

Dans la matinée du jeudi 17 janvier à la Maison des ainées, la  ministre de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la vie Publique,  Mme Safia Bolly  a  lancé officiellement le  projet  d’‘’Appui au dialogue entre la société civile et les acteurs des collectivités territoriales pour l’inclusion politique, la prise de décisions et la gouvernance collaborative’’. C’était en présence du président du Forum des Organisations de la société civile du Mali,  Bakary Doumbia, de la représentante de la MINUSMA,   Mme Joanne Adamson et plusieurs autres invités de marque.

En effet, ce projet vise  l’amélioration de la gouvernance démocratique, la promotion de l’inclusion politique et la gouvernance collaborative dans  six  régions du Mali. Il s’agit, des  régions de Mopti, Ségou, Gao, Tombouctou, Ménaka  et Kidal.

Dans son intervention, la ministre Bolly  a souligné  que ce projet contribuera au renforcement de la gouvernance par le biais des institutions locales et d’un processus décisionnel transparent et inclusif qui favorisera la participation des citoyens dans une démarche d’inclusivité au processus de développement local.

Après avoir soutenu que ce projet est en en phase avec ses objectifs stratégiques, elle dira que son département l’accordera une attention particulière afin de  créer les conditions idoines pour des débats citoyens et des espaces de réflexion au niveau local. « Ce projet dont la vocation est d’entrainer un changement social à travers le renforcement du dialogue entre les autorités locales et les citoyens sur la gouvernance locale, contribuera à apporter des réponses aux nombreuses préoccupations des populations à la base » a-t-elle déclaré. 

A sa suite, le président  du Forum des Organisations de la Société Civile dira que l’instauration d’un environnement politique inclusif propice à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger dans notre pays  préoccupe le gouvernement. C’est en réponse à cet impératif, dit-il,  que ce projet a été élaboré.

Selon lui, le  forum depuis sa création à ce jour  a  toujours posé des actions,  conformément à sa mission et à ses objectifs dans le cadre des  débats et réflexions sur des problématiques d’envergure nationale.  Il a aussi profité de cette occasion, pour rappeler que la gestion de la crise multidimensionnelle que vit le Mali depuis janvier 2012, n’a pas désorienté le forum.

Par Fatoumata Coulibaly   

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire