Culture Flash d´information

FAIVA 2019 : Le Centre Soleil d’Afrique initie des artistes maliens à la création numérique

Une quinzaine de jeunes artistes maliens, dont un Sénégalais, dans le cadre de la 8ème édition du Festival Africain d’Images Virtuelles Artistiques (FAIVA), placé cette année sous le thème « TRACES », vont découvrir la technique de la création numérique.

Notre compatriote Aboubacar Bablé Draba, médaillé d’argent de la discipline création numérique aux 8èmes jeux de la Francophonie à Abidjan, et Arnaud Mukenge Kim Chulu Amina ont été mis à contribution pour conduire à Bamako, dans les locaux du Centre Soleil d’Afrique, un atelier de 4 jours (du 7 au 10 janvier 2019).

Prévu pour 12 artistes, l’atelier a démarré avec 14 participants, dont un Sénégalais. « Dans le cadre de la 8ème édition du FAIVA qui se tient du 10 au 13 janvier 2019, à Lafiabougou, au ‘’terrain Chaba’’, nous avons décidé cette année de former des artistes maliens à l’animation numérique », a indiqué Boureima Diakité, l’un des responsables du Centre Soleil d’Afrique, initiateur du Festival Africain d’Images Virtuelles Artistiques.  Selon lui, cet atelier d’animation numérique vise à amener des artistes maliens à maîtriser la technique de « la réalité augmentée », à travers l’usage des logiciels Unity et vuforia.

« La réalité augmentée consiste à mettre en mouvement, sous l’inspiration de l’artiste, une image fixe (Un tableau ou une photo) à partir des logiciels libres que sont Unity et vuforia », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que pour cette initiative, le Centre Soleil d’Afrique a reçu des artistes peintres, des vidéastes et des photographes qui seront initiés par deux références en la matière : Aboubacar Bablé Draba et Arnaud Mukenge Kim Chulu Amina,  Fondateur de Kimard Studio, en 2014, spécialisé dans le conseil en gamification, expérience utilisateur, il conçoit et crée des produits de jeu internes destinés à l’éducation et au divertissement.

Mais, de façon globale, il faut dire que dans le cadre de la 8ème édition du FAIVA, le Centre Soleil d’Afrique a invité les artistes à réfléchir à une citation d’Amadou Hampaté Bâ.  « Pour cette 8ème édition du Festival Africain d’Images Virtuelles Artistiques (FAIVA) intitulé TRACES, nous invitons les artistes à réfléchir sur cette citation de l’écrivain malien Amadou Hampaté Bâ : ‘’Quand il arrive dans un endroit, le caméléon prend la couleur du lieu. Ce n’est pas de l’hypocrisie ; c’est d’abord la tolérance, et puis le savoir-vivre. Se heurter les uns les autres n’arrange rien. Jamais on n’a rien construit dans la bagarre. La bagarre détruit. Donc, la mutuelle compréhension est un grand devoir. Il faudrait toujours chercher à comprendre notre prochain. Si nous existons, il faut admettre que, lui aussi, il existe’’, nous a rappelé Hama Goro, Directeur du Centre Soleil d’Afrique. Avant de préciser que le Centre Soleil d’Afrique, après plusieurs réflexions sur les stratégies de promotion de valorisation des arts visuels comme moyen d’expression artistique, a initié le Festival Africain d’Images Virtuelles Artistiques (FAIVA).

Immédiatement, après l’ouverture de l’édition de cette année le jeudi 10 janvier 2019 à 16 heures, au Terrain Chaba de Lafiabougou, les festivaliers et la population de Bamako pourront assister à partir de 20 heures à une animation musicale, suivie de projections de vidéos mapping.

Le vendredi 11 janvier 2019, de 10 à 12 heures, Arnaud Mukenge Kim va animer un atelier vidéo à l’Institut français. De 15 à 17 heures, les festivaliers sont invités au Terrain Chaba pour des ateliers, des animations et la remise du prix aux enfants. Le même soir, de 19 à 23 heures, à l’Institut français du Mali, Arnaud Mukenge Kim et Aboubacar Ba vont projeter des vidéos mapping. Samedi 12 janvier 2019, le programme prévoit à partir de 10 heures des ateliers d’arts plastiques avec la section jeunesse de la commune IV et dirigés par l’atelier Badialan. Parallèlement, Yamarou Photo va animer des ateliers photographiques. Ce même jour, à partir de 16 heures, les festivaliers sont invités à une cérémonie de Thé avec causeries débats sur l’art digital. Et, la soirée sera consacrée à la projection vidéo, des prestations de rappeurs, de conteurs et une animation musicale. Le dimanche 13 janvier 2019, la clôture aura lieu au Centre Soleil d’Afrique, à l’ACI 2000.

Assane Koné

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire