High-Tech

Bientôt les lauréats de ‘’Mali-startup’’ à la SiliconValley (USA) : Le Gouvernement du Mali tient la promesse!

 « Il ne s’agit pas de faire que des discours, il faut être pragmatique », ces propos son du ministre de l’Economie Numérique et de la Communication à l’occasion de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du 1er concours numérique, tenu le mardi 22 janvier dans la salle de conférence de son département. Le ministre Touré accompagné des membres de son cabinet a donné des instructions fermes afin que les lauréats puissent rapidement effectuer  leur voyage d’immersion à la SiliconValley aux USA et que les autres candidats soient incubés afin de permettre à notre pays de disposer d’une niche de jeunes porteurs de projets viables.

Pour une fois dans notre pays l’unanimité est dégagée sur un choix. Celui des meilleures ‘’startups’’ dans le cadre du 1er concours numérique au Mali. Cela, dénote, à coup sûr, de la transparence, la rigueur et l’impartialité, dont les membres du jury ont fait preuve dans la sélection des trois meilleurs ‘’Start peurs’’.

Dans son explication au ministre, Mme Mariko Assa Simbara, présidente du jury, a précisé les critères retenus pour départager les différents candidats. C’est, suite à cela, dit- elle, que les différents candidats sont passés pour faire 3 minutes de présentation dans le but d’apprécier leur qualité d’expression. «  Suivant les critères, si certains points n’étaient pas abordés, nous avons eu à poser des  questions de précision pendants 2 mn » a-t-elle indiqué, tout en précisant que chaque membre du jury devrait donner une notation sur la base de ces critères.

Mettant en exergue la rigueur dans le travail, elle a souligné que le jury a refusé  d’accepter deux  candidats pour motif de retard.

Après avoir  communiqué au ministre le nom des trois meilleures startups retenues dans ces conditions par le jury, elle a précisé  que le prix de l’entreprenariat femme a été remis à la startup  ‘’ Tikita’’ venue en 4ème position.

Le ministre Touré, satisfait et heureux

« En vous écoutant, je suis convaincu qu’il a eu des conditions de transparence pour le choix final de ces trois lauréats », s’est réjoui le ministre Touré après avoir attentivement écouté la présidente des membres du jury.

N’ayant pas été aperçu, le jour de la proclamation des résultats, M. Touré, n’a pas voulu du tout maintenir le flou sur le motif de son absence. « Je n’ai pas voulu, m’immiscer dans le processus de choix, raison pour laquelle, vous ne m’avez pas vu samedi. J’ai demandé au jury de délibérer solennellement et en toute impartialité » a-t-il confié.

Après avoir félicité les lauréats et réconforté les autres candidats avec des  mots appropriés,  le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication  a soutenu que le gouvernement à travers son département a voulu donner un coup de fouet à l’entreprenariat numérique jeune par l’organisation de cet évènement. 

Solidement engagé dans  la  mise en œuvre de l’arsenal juridique du secteur numérique  au-cours  de l’année écoulée,  Arouna Modibo Touré  dira que la vision de son département est de  procéder à la transformation de son écosystème par l’entreprenariat numérique  jeune, à travers les startups, les incubateurs et le secteur privé.

Selon lui, l’une des raisons les plus importantes qui justifie  l’organisation de cet évènement, est la volonté des plus hautes autorités. « Le président de la République  a toujours souhaité  à ce que les génies maliens soient mis de l’avant afin de faire visionner le Mali  au niveau international » a -t-il affirmé. Et d’un ton fier, il a souligné qu’aucun partenaire technique et financier n’a mis un rond dans ce processus. «  C’est l’Etat qui a pris en charge, la totalité de ses dépenses durant tout le processus à travers l’AGEFAU » a-t-il déclaré.

Des conseils avisés aux lauréats et des instructions à la commission d’organisation

« Vous allez sur un territoire attrayant, un territoire ou il fait bon vivre, mais vous y allez pour représenter notre pays et tout le continent. Alors prouvez à ceux-là qui sont de l’autre côté, qu’on peut compétir avec eux » a prodigué comme conseils, le ministre Touré, aux lauréats.

Au directeurnatioinal de l’Economie Numérique, le ministre Touré a instruit  deux  choses. La première, est la proposition du plan d’immersion des lauréats et leur date de départ. «  Il ne faut pas que cela soit maintenant » a-t-il déclaré, tout en soulignant qu’il  y a une banque qui se propose de les sponsoriser et que d’autres aussi peuvent proposer leur accompagnement.

La 2ème instruction donnée par le ministre de l’Economie Numérique a été l’organisation d’une réunion avec les incubateurs qui désirent incuber les autres candidats. « Je verrais comment, nous allons faire pour que ce processus d’incubation soit en marche le plus rapidement possible ».

Pour ceux qui doivent aller à la SilliconValley, il a instruit la signature d’une charte de bonne conduite dans le pays d’accueil. Et surtout pour mieux cadrer leur retour au bercail. « Si vous ne revenez pas, cela constituera une fuite de cerveau » a martelé le ministre Touré, le sourire aux lèvres.

De même, il n’a pas du tout caché sa satisfaction du fait qu’il y a dans les lauréats une des startups qui aurait pensé aux personnes handicapées.

A noter que cette cérémonie a été sanctionnée par la remise des prix par le ministre Touré aux différents lauréats. En guise de reconnaissance pour ses efforts, une attestation numérique a été décernée à Arouna Modibo Touré.

Par Moïse Keïta

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire