Société

Jeune Chambre Internationale (JCI) Universitaire ‘’Bamako Espoir’’ : Aboubakrine Ag Aklini élu président!

Samedi au Haut Conseil des Collectivité du Mali, la Jeune Chambre Internationale (JCI) Universitaire ‘’Bamako Espoir’’  a tenu sa  toute première assemblée générale statutaire de la mandature 2019. L’évènement présidé par Aboubakrine Ag Aklini, président exécutif de 2019, a enregistré la présence de plusieurs personnalités, dont Souleymane  Sinayogo, conseiller juridique du Haut Conseil des Collectivités.

 « 2019 pour l’éveil, la citoyenne, le civisme et l’excellence estudiantine » voilà le thème qui était retenu pour la circonstance avec comme  slogan « Retour aux valeurs JCI ».

En effet, cette assemblée générale, la 1ère du nouvel en 2019,  a été marquée par la passation de témoin entre les  présidents, Arouna Sidibé (sortant)  et  Aboubakrine Ag Aklini (entrant) d’une part, et   l’adoption du plan d’actions 2019  d’autre part.

Dans son propos, M. Sinayogo, a félicité et encouragé la JCI U ‘’Bamako Espoir’’ au nom du président de son Institution pour la tenue de cette assemblée générale dans leurs locaux, la  toute 1ère de l’année. Aussi, il s’est dit très heureux d’avoir pris part à l’évènement et assuré qu’il fera un compte rendu fidèle à qui de droit.

A son tour, le président de la mandature 2017, a présenté au public les réalisations et les trophées  acquis par l’organisation courant 2018. En  guise de reconnaissance, l’organisation a décidé d’offrir  au président sortant, ArounaSidibé ,des présents composés de chapeau et d’un statut d’éléphant.

Elu fraichement,  Aboubakrine Ag Aklini, le tout nouveau président n’a pas caché son sentiment de joie et de fierté à l’endroit de la JCI U Bamako Espoir. Humble, discret mais surtout travailleur, M. Ag Aklini a rassuré plus d’un, quant à sa maitrise des défis à relever pour l’organisation. «  Toutes les actions que nous allons lancer en 2019, seront orientées vers notre communauté. C’est un défi que nous nous sommes lancés au niveau de notre organisation » a-t-il déclaré.

Au chapitre de son plan d’action, il dira, qu’il est inscrit en première ligne  des activités de renforcement de capacités des universitaires, des élèves des écoles publiques et privées, d’une part et des campagnes de sensibilisations sur les questions de santé publique, sexuelle et de la reproduction, d’autre part. Aussi, il a insisté sur le fait que son plan d’action prend en compte les enfants démunis à travers le projet « Dèmèso ».

Par Mariam SISSOKO



Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire