Société

Probable augmentation du prix de la baguette de pain : Des Maliens se prononcent

Le syndicat des boulangers avait annoncé l’augmentation de 50 FCFA du prix de la miche (pain). Le journal «Le Wagadu» a fait réagir quelques citoyens maliens.

Madou Doumbia, 40 ans, un vendeur :

«Je pense qu’il n’y a rien sans cause»

Je ne connais pas les raisons. Mais je pense qu’il n’y a rien sans cause. Cette augmentation est un peu gênante pour moi parce que mon bénéfice journalier ne me permet pas de manger matin, midi et soir.

Mohamed Kantao, 31 ans, bijoutier : 

«Le pain est comme notre deuxième aliment de base»

Cette augmentation de prix à 300Fcfa n’est pas bénéfique pour moi. Les temps sont durs, le marché est cher. Le pain est comme notre deuxième aliment de base. L’augmentation de la miche de pain de 250F à 300Fcfa n’est pas une bonne nouvelle pour nous les pauvres. Je lance un appel à nos autorités de bien vouloir trouver une solution à cette situation.  

Yaya Tounkara, 18 ans, un lycéen :

«Si son prix augmente certains d’entre nous ne mangeront pas pendant la récréation»

Nos autorités doivent faire quelque chose afin que le prix reste comme tel. Car la plupart des élèves et étudiants maliens vivent chaque jour du pain. Si son prix augmente certains d’entre nous ne mangeront pas pendant la récréation.

Amadou Haïdara, 25 ans, un vendeur de café :

«Une baguette à 300Fcfa, c’est trop pour nous les pauvres»

Une baguette de pain à 300Fcfa, c’est trop pour nous les pauvres. Chaque jour, notre pays va de mal en pis. Les céréales sont déjà chères. L’augmentation du prix du pain sera difficile. De nos jours, plus de la moitié de la population malienne se nourrit de pain. Si les boulangers augmentent  le prix, il faut qu’ils accroissent aussi la baguette. Car certaines baguettes de 250Fcfa sont très petites. On ne sait pas souvent comment partager. Il faut que nos autorités pensent au citoyen lambda et non pas à leurs poches.

Aminata Diarra, 37 ans, vendeuse de nourriture :

«Si les boulangers augmentent le prix, beaucoup de personnes ne mangeront pas du pain au Mali»  

La probable augmentation du prix du pain à 300Fcfa n’est pas bénéfique pour les Maliens. Je ne peux pas vendre ma nourriture sans pain. Car tous mes clients achètent du pain. Souvent même, si tu leur vends un morceau de pain à 100Fcfa, certains clients se plaignent que c’est petit. Si  donc les boulangers  augmentent le prix de nouveau, j’en suis sûre que beaucoup ne mangeront pas du pain.  

Fatim B. Tounkara

Related Posts

Laisser un commentaire