Mines et Petrôles

MINES : Le projet Diakha-Siribaya contient plus d’or que prévu

La compagnie canadienne Iamgold a publié mercredi (30 janvier 2019), une mise à jour de l’estimation des ressources minérales de son projet aurifère Diakha-Siribaya (Kéniéba, ouest du Mali) au Mali. Selon la nouvelle évaluation, le projet hébergerait 18 millions de tonnes de ressources indiquées titrant 1,28 g/t d’or (soit 744 000 onces) et 23,2 millions de tonnes de ressources inférées titrant 1,58 g/t d’or (soit 1,2 million d’onces).

«Notre programme de forage de délimitation réalisé au cours des deux dernières années, a non seulement entraîné une augmentation significative des ressources en onces, mais aussi une conversion substantielle des ressources inférées en catégorie indiquée», a déclaré le premier vice-président en charge de l’exploration, Craig MacDougall.

Selon lui, le succès d’exploration à Diakha jumelé aux résultats de l’étude de faisabilité publiés récemment pour le projet voisin Boto (au Sénégal) continue de démontrer l’aspect positif de l’exploration des actifs très prometteurs de la société dans cette région d’Afrique occidentale.

Le projet Siribaya, détenu en propriété exclusive par IAMGOLD, comprend 8 permis d’exploration contigus couvrant une superficie totale de 596,5 kilomètres carrés et est situé dans la boutonnière Kédougou-Kéniéba du craton ouest-africain et le Mali occidental, le long de la frontière du Sénégal et de la Guinée.

(Agence Ecofin)

Related Posts

Laisser un commentaire