Politique

VIE DE LA NATION : Les partis Adema et APR se concertent

Pour la convergence de leurs points de vue sur la situation politique actuelle du pays, les responsables des partis Adema/PASJ et l’Alliance pour la République (APR) se sont concertés.

C’est une forte délégation du parti Adema, conduite par son président, Pr. Tiémoko Sangaré, qui s’est rendue au siège de l’APR, ce jeudi.

Après des échanges à huit-clos de plus de deux heures, les deux présidents se sont confiés.

Tiémoko Sangaré a indiqué que la rencontre s’inscrit dans le cadre de la démarche que son parti a entamée dans le but de créer les conditions d’un dialogue sur la scène politique. Selon lui, c’est aussi l’occasion de renforcer les liens au sein de la majorité présidentielle et faire en sorte que les actions de l’exécutif puissent être portées politiquement de façon efficace. Il affirme que les deux partis ont des points de vue convergents sur cet aspect et sur l’ensemble des questions abordées. Toute chose qui, dit-il, ne le surprend guère, car l’Adema et l’APR ont un parcours politique commun.

Pr Tiémoko Sangaré ajoutera qu’il est important d’avoir sur la scène politique un cadre de dialogue de l’ensemble des sensibilités et afin de couper court aux rumeurs.  À ce sujet, le président pense que l’existence d’un climat de convivialité permettra aux partis de l’exécutif de porter les différents projets entrepris par le président de la République.

Pour sa part, Oumar Ibrahima Touré, président de l’APR, expliquera qu’il y a eu des échanges fructueux allant dans le sens des activités de la majorité présidentielle et  la vie de leurs formations politiques. Tout comme son prédécesseur,  il soutient qu’il s’agit de faire en sorte que tous les aspects de convergence entre les deux partis puisse être portés par d’autres formations politiques qui partagent les mêmes points de vue et les mêmes idéologies. Le président du parti du perroquet informera que le dialogue inclusif est primordial pour la réussite des missions futures, notamment le dialogue politique et le projet de révision constitutionnelle.

Partant, Oumar Ibrahima Touré indiquera que son parti se rendra très bientôt chez les abeilles pour poursuivre ces discussions dans un cadre combien capital pour les deux partis. Au sujet du dialogue politique entre l’EPM et l’opposition, il affirmera qu’il s’agit de prendre en compte les points positifs et d’avancer. Il se veut formel que le dialogue politique demeure une issue importante dans le cadre de la réussite de la concertation nationale. Le président Touré pense que la patrie est un bien commun, donc, il est impératif à ses yeux que tous les Maliens se retrouvent autour des questions d’intérêt national pour renforcer le dialogue et la démocratie.

Jean JACQUES

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire