Culture Femmes Société

MME CISSE FATIMATA KOUYATE, DG TIMBUCTOURS-ECM : «Les femmes sont incontournables dans la chaîne de production et de transformation du coton en textile»

Après un coup d’arrêt pendant trois ans, la 3e édition des «Journées Textile Création» en début mars 2019, avec la soirée gala annoncée pour le 9 mars prochain. Cette belle initiative de l’Espace Communication Monde (ECM)  met en compétition les professionnels de la mode sur fond de créativité textile et avec en marge des conférence-débats et des expositions vente de produits textiles made in Mali. Dans cet entretien, la Directrice exécutive d’ECM, Mme Cissé Fatimata Cissé, évoque les raisons de ce stand-by et situe la 3e édition dans son contexte. Interview !


Le Matin : -Quel sera le thème de la 3eme édition  Journées Textile Création ?

Cissé Fatimata Kouyaté : Le thème de la 3e édition est, «autonomisation de la Femme par la transformation du coton en produits textiles».

Qu’est-ce qui a motivé le choix d’une telle thématique ?

Le choix de la thématique a été dicté par l’actualité qui réside dans le binôme femme/produits textiles. La promotion de l’implication des femmes dans la créativité artisanale textile fait partie des priorités du secteur de l’artisanat. A tous les échelons et au niveau de toute la chaîne de la production  textile, de la production du coton à sa transformation en fil jusqu’à la production de tenues vestimentaires en passant par la production du fil, les femmes occupent une place de choix. Elles sont incontournables. D’où ce thème afin de magnifier leur rôle.

Quelles sont les activités programmées au cours de cet événement ?

Les activités programmées dupliquent celles des éditions précédentes. Il y aura donc des expositions vente de produits textiles, des conférences débats, et le concours entre créateurs de mode pour l’obtention du trophée «Ciseaux diamant Chris Seydou»

Quelles sont les innovations par rapport aux deux précédentes éditions ?

Cette année, nous avons un pays invité d’honneur qui est le Burkina Faso. Les autres innovations par rapport aux précédentes éditions sont l’organisation d’une soirée-défilé des professionnels de renom de la mode, la participation des créateurs du pays invité d’honneur (Burkina Faso) et la tenue de 2 jours d’exposition vente de produits textiles.


Quels sont les partenaires engagés avec vous ?

Il est prématuré de citer les partenaires engagés à nos côtés. Mais, nous sommes avec nôtre partenaire conventionnel des précédentes éditions qui ne ménage aucun effort pour la réussite de l’événement, j’ai nommé l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM). A temps opportun, les autres partenaires seront portés à la connaissance de l’opinion nationale.

A quoi est dû le coup d’arrêt entre la seconde édition (2016) et la 3e édition ?

Le stand-by constaté dans l’organisation de Textile Création est dû à la crise sécuritaire que notre pays a connu ces dernières années et qui imposait des états d’urgence.

Votre mot de la fin

Cissé Fatimata Kouyaté : Nous invitons tous nos compatriotes à faire leur cette activité qui donnera assurément une visibilité à la création de mode et à ses acteurs.

Propos recueillis par

Moussa Bolly

Related Posts

Laisser un commentaire