Sécurité

Braquage à main armée : Quatre présumés voleurs de motos arrêtés par les forces de l’ordre dont deux repris de justice

Ils se sont spécialisés dans le vol de motos Djakarta. B. Sow, M. Traoré, I. Konaté et N. Sanogo ont été appréhendés par la Brigade anti-criminalité (BAC) et mis à la disposition du commissariat du 3e arrondissement, qui, à son tour, les a remis à la justice.

Les quatre garçons âgés de dix huit à trente huit ans,  B. Sow, M. Traoré, I. Konaté et N. Sanogo, ont dépossédé au moins une dizaine de personnes de leur moto. Leur mode opératoire consiste à déposséder de paisibles citoyens de leurs motos.

Menus d’un pistolet et d’un gaz lacrymogène, les quatre présumés auteurs circulent sur une moto et sillonnent les grandes artères de la capitale. Une fois arrivés à la hauteur d’un motocycliste, ils lui arrachent sa moto. 

«Un soir, aux environs de vingt-deux heures, les quatre jeunes m’ont suivi», témoigne une de leur victime. «Au niveau du ralentisseur, l’un d’eux, B. Sow, a aspergé de gaz lacrymogène mon visage. J’ai perdu l’équilibre. Néanmoins, j’ai profité pour aller me réfugier auprès des gens qui étaient devant le Centre secondaire d’état civil de Niaréla», explique-t-il. I. Konaté l’a approché pour le menacer avec un pistolet. Comme si tout cela ne suffisait pas, il lui a proféré des injures lui intimant l’ordre de céder sa moto. «Par peur, je me suis exécuté et ils ont emporté mon engin», raconte-t-il.

C’est lors d’une de ses patrouilles, le 6 février, que la Brigade anti-criminalité (BAC) les a mis hors d’état de nuire et remis à la police du 3e arrondissement pour enquête. Ils disposaient au moment de leur arrestation  d’un pistolet automatique de marque Beretta et un chargeur garni de deux minutions.

Après perquisition au domicile du nommé M. Traoré, les hommes du commissaire Ibrahima Soma Keita ont retrouvédeux couteaux dont un ‘’Commando’’ et une demi-brique d’herbe de cannabis. Accusés d’«association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme à feu, de minutions, détention d’armes blanches et de stupéfiants», les quatre individus ont été remis au Tribunal de grande instance de la Commune II du District de Bamako.

Anne Marie Soumouthéra

Related Posts

Laisser un commentaire