Emploi

Le PACINDHA recrute 30 000 jeunes pour l’exécution de son projet

Le Pôle des actions d’intégration des droits humains en Afrique (PACINDHA) a organisé une conférence de presse le jeudi 14 février à la Maison de la presse. C’était sous l’égide de son président, Amadou Konaté.

Dans le cadre du premier appel à propositions de projets (N°1/Août 2018), le FAMOC a financé 22 organisations. Parmi lesquels figure en bonne place le projet du PACINDHA, intitulé «le Renforcement du leadership des jeunes dans la prévention et la résolution des conflits, la promotion de la citoyenneté et la protection des droits humains», d’un montant de 132.716.200 FCFA

Selon le président du PACINDHA, ce projet, d’une durée de 24 mois, sera exécuté à Bamako, Ségou, Koulikoro, Sikasso, Kénieba, Dabia, Kita, Kassaro, Tambaga, Kokofata, Sebecoro, Kolokani, Sagabala, Tioribougou, Nonsombougou, Didiéni, Kati, Bougouni, Sido, Yanfolila et Sélingué.

Il s’agira pour les responsables du PACINDHA de mobiliser toutes les énergies de la Nation, notamment celles des jeunes à travers ce projet, afin de consolider la paix et la coexistence pacifique ; de responsabiliser et renforcer les capacités des jeunes en prévention des conflits afin que le maximum des jeunes au Mali soient de véritables ambassadeurs de la paix et prêts à tout moment à éteindre les étincelles et les flammes des conflits sociaux, politiques, religieux et surtout des conflits intercommunautaires.

Autres raisons invoquées par le conférencier, qui expliquent la pertinence de ce projet, sont entre autres d’emmener les jeunes à comprendre le bien-fondé de la Politique nationale de la citoyenneté et du civisme (PNCC) adoptée par le gouvernement en septembre 2017 ; l’importance de la pacification de l’espace scolaire et universitaire à travers la mise en place des clubs de paix dans les universités, les lycées, les écoles franco-arabes, et les centres de formation technique et professionnelle.

Le président du PACINDHA, Amadou Konaté, soulignera que cette activité sera réalisée en collaboration avec les autorités scolaires, les élèves et les étudiants.

Toutefois, pour pouvoir bien mener ce projet, qui va concerner le renforcement du leadership de 30 000 jeunes dans les domaines ci-cités en haut, M. Konaté dira que l’objectif global est de développer le leadership des jeunes et les amener à jouer un rôle moteur du changement dans la citoyenneté, la prévention et la gestion des conflits, la gestion des affaires de la communauté, la protection des droits de l’Homme.

Le projet aura comme objectifs spécifiques de renforcer les capacités de 30 000 jeunes sur la citoyenneté, le leadership, la culture de la paix, la lutte contre l’extrémisme violent et la protection des droits de l’homme ; de renforcer le leadership de 900 jeunes dans la gestion des affaires de la communauté (Santé communautaire, école et programmes de développement économique social et culturel) ; et enfin d’impliquer les radios communautaires et les télévisions dans le traitement et la diffusion des informations sur la gouvernance, la citoyenneté et le radicalisme de façon critique et impartiale. Les activités du projet sont au nombre de 11.

Rappelons que le PACINDHA a été créé le 29 août 2001 suivant le récépissé N° 0654/MATCL-DNI. Il intervient dans les domaines comme : la protection de l’environnement, les droits humains, la gouvernance, la sécurité alimentaire, la prévention et la gestion des conflits, l’éducation et la santé.

Madihawa KEBE

Related Posts

Laisser un commentaire