Politique

PAYSAGE POLITIQUE : Le comité central du RPM prévu pour mi-mars


Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a reçu, le mardi dernier, une forte délégation de son parti, le Rassemblement pour le Mali (RPM).

A cette occasion, le parti a exposé à IBK son agenda pour 2019. Dès mi-mars (16 et 17), le RPM tiendra son comité central qui sera suivi de son congrès ordinaire prévu pour octobre 2019.

En outre de l’agenda du parti cette année, les échanges ont porté également sur la vie du RPM. Le Secrétaire général des Tisserands, Baber Gano, a rappelé que certains députés dans leur circonscription se sont vus retirer leur mandat et qui, pour cette raison, ont, contre toute règle de fair-play politique, quitté le parti.

En faisant le point de ces démissions, il a affirmé que le parti a enregistré au moins 15 départs.

À ceux-ci s’ajoutent d’autres démissions pas dans le même contexte, mais celles d’élus municipaux, de responsables et de cadres du parti dans la période de septembre à décembre 2018. Ces démissions ont aussi fait beaucoup de bruit au plan médiatique et qui ont, durant cette période, démobilisé et même déstabilisé le parti.

« Face à ce constat et à la suite du report des élections législatives et de la prorogation du mandat des députés pour les raisons politiques et juridiques que le Gouvernement a souligné, le parti, dès janvier 2019, a décidé d’organiser des conférences régionales de redynamisation et de remobilisation de ses structures, afin de faire le point de l’état des lieux et d’apporter des solutions politiques et concrètes. C’est ainsi que les conférences régionales de Koulikoro, Sikasso, Kayes ont pu être tenues dans la période de janvier-février 2019 et pour les autres régions, les programmations sont en cours pour que d’ici la 1re quinzaine du mois de mars, toutes les conférences soient bouclées Â», a-t-il indiqué.

Abordant également la question des réformes institutionnelles et politiques, M. Gano a fait le point des différentes rencontres initiées par le RPM et l’EPM auprès d’autres formations politiques. A l’instar de tous les partis, le RPM est aussi d’avis pour la tenue d’une grande rencontre entre l’ensemble des acteurs. Ainsi, le parti a encouragé le  chef de l’Etat à poursuivre le dialogue politique pour qu’à la sortie, il puisse  proposer à toute la classe politique « un forum des partis politiques pour les réformes politiques et institutionnelles nécessaires à notre démocratie et aux fonctionnements de nos institutions Â».

Jean JACQUES



Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire