Gouvernance Société

PLATEFORME «DEFENDONS LE MALI » : Un soutien de taille pour IBK et son gouvernement

C’est désormais chose faite. La Plateforme « Défendons le Mali » a démarré officiellement ses activités sur l’ensemble du territoire national. C’était à la faveur d’un méga meeting, tenu ce mercredi au Mémorial Modibo Keïta qui a refusé du monde. C’était sous la houlette de sa présidente, Fatoumata SACKO Sidibé.

L’éclat de cette cérémonie a été rehaussé par la présence remarquée du président de la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale, Karim Keïta, comme invité spécial.

D’autres jeunes leaders, à l’image de l’activiste et chroniqueur Abdoul Niang, l’ancien ministre Sékou Diakité ou encore l’ancien Secrétaire General des élèves et étudiant du Mali, Abdoul Salam Togola, ont été témoins de cet événement historique.

Présentant son association, Fatoumata Sacko Sidibé soutient que « Défendons le Mali » est une organisation patriotique engagée à défendre les actions du président de la République et les institutions. En plus d’accompagner l’action gouvernementale, la Plateforme, dit-elle, a comme objectif d’aller à la rencontre des populations, tout en leur expliquant les différentes réformes institutionnelles qui pointent à l’horizon.

Selon la présidente, l’échec d’une réélection de leur champion (Ibrahim Boubacar Keïta) était impossible vu leur niveau de détermination. Elle affirme que les cinq ans du président de la République ont connu peu d’échecs malgré les tentatives de sabotage, d’intimidation, et  d’affaiblissement  à l’encontre du chef de l’Etat.

Elle ajoute que nul ne peut nier l’évidence d’une paix retrouvée, car l’année 2013 a été  une année marquée par la division et  l’occupation djihadiste. Cette année est, cependant, incomparable à l’année 2018 qui a été consacrée à l’unité nationale et au retour de l’intégrité territoriale. La conséquence de ces années de difficulté existe jusqu’à présent, selon elle. D’où la nécessité de multiplier les initiatives pour lesquelles le G5 Sahel a vu le jour.

Partant, elle indique qu’aucun pays, seul, ne peut vaincre le terrorisme. La solution n’est pas que militaire. Il faut un dialogue franc et l’union sacrée des patriotes. Aussi, la présidente estime-t-elle que la plateforme « Défendons le Mali »  a forgé son accompagnement  dans la conviction du projet présidentiel et non dans  un accompagnement de mauvais goût.

Faut-il rappeler que cette plateforme est née il y a un mois et fédère toutes les associations et mouvements de soutien aux idéaux du président de la République. La présidente Sacko a rappelé que c’est la réponse à une nécessité de conjuguer les efforts de tous les partisans du président IBK et du Mali et d’éviter que chacun mène un petit combat solitaire. Car, elle estime que dans l’union, leurs actions auront plus d’impacts. Après ce lancement, les organisateurs annoncent une série de déplacements pour l’implantation des délégations régionales.

Sanata Goita



Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire