Société

Grande Mosquée de Bamako : Les Familles fondatrices au chevet du Mali

Tout le gotha du monde musulman s’est donné rendez-vous à la Grande Mosquée de Bamako, le vendredi dernier, pour une grande prière collective en faveur de la paix et de la réconciliation nationale dans notre pays. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO.

« C’est une initiative des familles maraboutiques de Bamako,  TOURE et DRAVE, avec la caution des NIARE », principale famille fondatrice de la Cité des Trois Caïmans, a révélé le porte-parole desdites familles, M. Chaka DIARRA.

Une réunion préparatoire a eu lieu dans la famille TOURE, à l’invitation du Patriarche des familles maraboutiques, avec toutes les associations islamiques et les principaux leaders musulmans de la capitale, a indiqué M. DIARRA.

Il s’agit de « respecter une tradition, celle de faire des prières et des bénédictions, chaque fois que la température sociale et politique monte d’un cran au point d’atteindre le seuil critique pour l’équilibre social et le vivre ensemble dans Bamako et même au-delà comme c’est le cas en ce moment », a précisé le porte-parole des Familles fondatrices de notre capitale.

Il a ensuite donné la parole à l’imam Fodié CISSE, Président de la Ligue des Imams et Membre du Haut Conseil islamique du Mali, pour l’appel à tous les imams du Mali, de Kayes à Kidal, pour des prières et des bénédictions, dans toutes les mosquées et Zawiyas, en faveur de notre pays.

« Bamako est la capitale de notre pays. Si la tête a mal, tout le corps en ressent les contrecoups. Donc, nous devons prier pour Bamako et tout le Mali, notre bien commun », a prêché l’Imam CISSE.

« Cette initiative des Familles fondatrices de Bamako est le témoignage de l’enracinement historique et socioculturel de ce pays, le Mali, pour promouvoir l’entente au Mali et pour le Mali, l’entente entre les Maliens, l’entente entre les leaders religieux et le vivre ensemble de toutes les communautés de notre pays », a salué le ministre DIALLO.

A signaler que la lecture du Coran était faite par Balassina HAIDARA et les bénédictions dites par Issiaka TRAORE, le Président de l’Association malienne pour l’Unité et le Progrès de l’Islam (AMUPI), et ChoualaBayaya HAIDARA.

Source : CCOM/MARC  



Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire