Société

A la traque de leurs riches clients de la MINUSMA : Les professionnelles du sexe abandonnent Bamako pour Sevaré

Sévare cette partie du centre de pays située à 13 kilomètre de la ville de Mopti, attire visiblement les filles de joie. Cette attirance tient moins à la prospérité de la ville, qu’à forte la présence des soldats de la  MINUSMA. Ces soldats riches, payés en dollar  s’occupent bien d’elles et attirent beaucoup à Sévare, en tout celles qui ont surtout de la famille dans le District pour les mettre à l’abri des regards indiscrets.

Depuis lors, les choses ont changé pour les filles de joie de Bamako. Si leur terrain de chasse était  les trottoirs, maintenant avec l’évolution de la nouvelle technologie, c’est sur les réseaux sociaux  que ces filles font leurs affaires. Ces professionnelles du sexe  ont même des pages sur whatsapp. Entre elles, elles se filent les bons tuyaux, esprit de corps oblige.

Naguère, ce vieux métier était pratiqué sur notre sol par des Ghanéennes, Nigérianes ou même Guinéenne. Aujourd’hui, le marché a changé de main. Nos sœurs ont pris le  contrôle, désertant même en grande majorité les sites d’orpaillage jugés moins rentables et le District pour un nouvel eldorado dénommé Sévare.

Les bonnes adresses ?Faites un tour by night à Madisson, Fiesta, Venus, Facebook où  le tourisme sexuel supplée le tourisme conventionnel en perte de vitesse dans ce bassin touristique du Mali.

Ici, tout est  mis en œuvre pour assurer le repos du soldat de la paix, le bon client.Officiellement, ils sont au Mali pour la stabilisation et le gros de ce travail se fait du côté deSévarependant la nuit dans des chambres de tolérance.Extrait de message sur Facebook d’une professionnelle sur place à une copine qui hésite à franchir le pas : « Sévaré est doux que Bamako. Viens  faire un tour ici et  en une nuit tu te tapes 50.000F voir 75 000F avec les soldats de la MINUSMA.Plusieurs de nos copines sont là. »

Ce message comme, une alerte nous a poussés à faire des investigations. Et nous nous sommes rendus à l’évidence de cette réalité.

Nous y reviendrons !!!

Flani SORA

Related Posts

Laisser un commentaire