Société

« Bienvenue au Mali qui gagne » : C’est la nouvelle émission dédiée aux émergents à découvrir sur Renouveau TV

A l’appel de l’association  «  Forum de la presse »,un public des grands jours était dans le studio de la télévision Renouveau sis à Missabougou, le jeudi dernier, dans la soirée pour être témoin du test grandeur nature de l’enregistrement de la nouvelle émission  dénommée « Bienvenue au Mali qui gagne ». Cette émission se veut une tribune pour célébrer les hommes et les femmes qui émergent dans leur domaine d’intervention. Et c’est Moussa Ismaïla Touré, directeur général de l’Agence pour la Promotion de l’Investissement (API)au Mali qui était l’invité de ce premier numéro.

L’émission présentée par Mohamed AttaherHalidou lui a défilé le tapis rouge. Il a parlé de son parcours et de la vie de l’agence qu’il gère depuis février 2015.

Lisons plutôt :

Détenteur d’un diplôme de troisième cycle de l’université Paris 9 dans le domaine de la gestion d’entreprise, Moussa Ismaïla Touré a confié qu’il a décidé de rentrer au Mali pour entamer son parcours professionnel malgré les opportunités qu’ils avaient eues en France après ses études.

Quand le patriotisme prend le dessus sur l’opportunisme

«Mon éducation familiale m’a permis de comprendre qu’en réalité, on ne peut se réaliser que chez soi. C’est la philosophie qui guide toute ma vie. Le premier jour où j’ai quitté le Mali après l’ENA, c’était pour aller faire un troisième cycle avec la conviction de revenir au Mali pour travailler. Après les études, j’ai eu des opportunités sur place pour rester, mais j’ai décidé de rentrer pour commencer mes premières expériences professionnelles au Mali » a confié l’invité pour expliquer son attachement à son pays.

Reculer pour mieux sauter

Après avoir travaillé onze ans comme directeur commercial et marketing à BRAMALI, il a décidé de quitter le Mali pour dit-il, découvrir une nouvelle expérience professionnelle. « J’ai dû quitter le Mali, parce que je suis arrivé à un moment où j’ai eu des difficultés à m’épanouir sur le plan professionnel. La meilleure opportunité pour moi, était de sortir du Mali pour aller apprendre encore » a-t-il dit.

Requinqué, il revient encore au Mali

Après un riche parcours professionnel hors du Mali en tant que directeur général Afrique centrale pour le compte de Coca cola, Moussa Ismaïla Touré a décidé de rentrer au Mali pour servir son pays et aussi se rapprocher de sa famille. « Six ans après, j’ai senti le besoin de revenir au pays qui sortait d’une crise profonde. C’était le bon moment pour venir contribuer avec ma petite expérience, à la construction de l’édifice national » expliquera-t-il.

La touche Touré à l’API

S’agissant du processus qui l’a conduit à la direction générale de l’API, Moussa Ismaïla Touré a indiqué qu’un jour à la suite d’un de ses passages à Bamako, il a lu dans le journal « l’Essor » que l’API cherchait un directeur général. « J’ai trouvé que ça répondait exactement à ce que je souhaitais faire. J’ai postulé avant de faire le parcours normal d’un entretien. J’ai eu la chance d’être retenu. C’était la première fois au Mali qu’on soumette un poste d’une telle envergure à un appel à candidature. Ça veut dire que les autorités ont décidé à un moment donné de faire appel à des vraies compétences » a-t-il souligné. Avant d’indiquer, que depuis février  2015 où il a pris la direction de l’API,  cette structure se porte de mieux en mieux à l’image du Mali qui traverse une crise depuis 2012. «  Depuis février 2015, on n’a fait certaines réalisations qui ont permis de sortir  l’Agence d’une situation de crise profonde pour  aujourd’hui lui donner cette notoriété qu’elle commence à avoir sur le plan national et international. Par la même occasion, améliorer l’image du Mali » se félicite Moussa Ismaïla Touré.

Il faut noter qu’à travers cette émission, le projecteur sera braqué sur les hommes et les femmes qui émergent dans leur domaine d’intervention et qui font la fierté et la promotion du Mali. « L’esprit de cette émission est de célébrer la créativité malienne et aussi de mettre l’accent sur ceux qui rayonnent et qui œuvrent pour un Mali qui gagne ».

Fousseyni SISSOKO

Related Posts

Laisser un commentaire