Religion et Croyances

POUR BENEFICIER DES MEILLEURS SERVICES DU HADJ 2019 : Les agences de la filière privée appellent les pèlerins à s’inscrire à temps

Les agences de voyage de la filière privée du hajj demandent aux pèlerins maliens de s’inscrire le plus tôt que possible. Et cela afin de bénéficier des meilleurs services pour le pèlerinage 2019. Cet appel a été lancé lors de l’ouverture officielle de la campagne 2019 de la filière privée. C’était le samedi  23 février 2019 à la Maison des Ainés.

Au Mali, les candidats au pèlerinage à la Mecque attendent généralement les derniers instants pour s’inscrire alors même qu’une bonne partie de ces candidats ne disposent pas de documents d’état civil nécessaires pour ce voyage. Pour ainsi pallier ce problème, les agences de voyage de la filière privée demandent aux candidats de s’inscrire à temps.

«Nous lançons un vibrant appel à tous les candidats au pèlerinage de venir s’inscrire massivement et à temps auprès des agences de voyage pour bénéficier des meilleurs services», a lancé le porte-parole de la commission d’organisation de la filière privée du hadj 2019, M. Amadou Maïga.

A travers ce vibrant appel, la filière privée exhorte les Maliens à un changement de mentalité consistant à attendre la dernière minute pour s’enregistrer pendant que dans d’autres pays les inscriptions sont bouclées un an avant le pèlerinage au lieu saint de l’Islam. Bien que les moyens financiers ne soient toujours pas au rendez-vous, le retard accusé dans les inscriptions reste lié à une habitude comportementale chez les Maliens.

La véritable problématique des inscriptions tardives demeure la difficulté dans l’acquisition des documents nécessaires pour le pèlerin comme la carte Nina, l’acte de naissance ou encore le passeport. Et cela malgré la délocalisation de tous les services (en dehors du Ravec) dont les banques, les services de passeport et de santé à la Maison du hadj pour faciliter la tâche des organisateurs et des pèlerins.

L’enrôlement et les corrections restent encore lents. Les organisateurs du pèlerinage 2019 souhaitent également l’instauration rapide du service Ravec à la Maison du hadj qui en dépit des tentatives, n’a pas encore répondu à l’appel. «L’acquisition de la carte NINA relève d’un véritable parcours de combattant», a expliqué le porte-parole de la filière privée.

L’organisation du Hadj connaît aussi de profondes mutations en Arabie Saoudite. Des mesures qui exigent la prestation des services comme le transport et la restauration des pèlerins en ligne en dépit de la hausse des prix de ces services.

L’enrôlement à temps que demandent les agences de voyage permet de régler toutes les difficultés tant au Mali qu’en Arabie Saoudite pour afin assurer le fidèle d’une meilleure prise en charge.

Et malgré les nombreuses contraintes, le tarif du hadj 2019 reste le même que l’année dernière, c’est-à-dire 2. 850. 000 f Cfa. Un montant incluant toutes les prestations de service au Mali et en Arabie Saoudite. Pour le porte-parole de la commission d’organisation de la filière privée Amadou Maïga, «ce tarif est un énorme sacrifice au regard des difficultés et de l’augmentation des prix du transport et de la restauration en Arabie Saoudite». Ils acceptent ce sacrifice parce que la crise politico-sécuritaire que travers le Mali depuis 2012 a entrainé une situation économique difficile.

La filière privée du hadj 2019 se réjouit cependant de l’ouverture à temps de la campagne et demande des mesures d’accompagnement, notamment l’organisation des campagnes de sensibilisation et de communication sur toute l’étendue du territoire national et la réalisation des sketches à la télé dans les autres medias pour faire changer de comportement.

Ce lancement du hadj 2019 de la filière privée à la maison des Ainés a enregistré la présence de plusieurs promoteurs d’agences privées, dont la présidente de l’AMAVT, Mme Cissé Fatoumata Kouyaté en sa qualité de coordinatrice de la commission d’organisation du hadj 2019.

Oumar Alpha

Related Posts

Laisser un commentaire