Politique

Projet de révision constitutionnelle : l’EPM apporte sa contribution!

Au CRES, sur la colline de Badalabougou, se sont tenues, samedi, les 2èmes assises de la plateforme d’alliance ‘’ Ensemble pour le Mali’’. L’ouverture des travaux était présidée par, Dr Bocary Treta, président de l’EPM, en présence du ministre en charge de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf et plusieurs autres  personnalités. Selon Dr Treta, la commission d’experts pour la révision de la constitution débutera, dès ce matin la phase d’écoute de population des régions.

Composée d’environs 70 partis politiques, la plateforme d’alliance Ensemble Pour le Mali (EPM), conformément à sa mission  d’accompagner le président de la République  à réussir son nouveau quinquennat, investie peu à peu le terrain à travers des initiatives concrètes et pertinentes.

Après la première assise, il y a juste quelques jours, les responsables des partis politiques membres de l’EPM, étaient encore en conclave la semaine dernière pour approfondir les réflexions. Il s’agissait là, en termes d’objectif global, de dégager des stratégies pouvant conduire à la mise en Å“uvre des nouvelles réformes entreprises par le président de la République, notamment celle sur la révision constitutionnelle. 

Dans son intervention, le président de l’EPM, a rappelé le combat, qu’aura été le leur, pour réélire, Ibrahim Boubacar Keïta, à la magistrature suprême. Certes, des efforts ont été déployés, mais il en reste beaucoup. « Le président de la République a instruit au Premier ministre, d’assurer les réformes politiques et institutionnelles dans la révision de la Constitution du 25 février 1992 Â» a-t-il déclaré.

Pour ce faire, dit-il,  le gouvernement a mis en place un comité d’experts pour organiser des séances d’écoute sur toute l’étendue du territoire national, un préalable à l’élaboration de l’avant-projet. Ce comité, poursuit, t-il, se rendra à partir du 4 mars 2019 dans les régions pour être plus près des populations.

En plus, il a noté la création d’un  nouveau cadre de concertation nationale  inclusif, qui a pour mission de formuler des recommandations au gouvernement. Cependant, il a clairement indiqué que cela, n’a rien avoir avec l’organisation des consultations référendaires et territoriales et des propositions pour les modifications de la loi électorale.

Pour lui, en tant que véritable artisan de la réélection du président IBK, l’alliance EPM, ne pouvait rester aucunement en marge. Car, justifie Dr Tréta, l’EPM, a pour mission d’accompagner le président de la République, à réussir avec brio son nouveau quinquennat.

A ses dires, c’est dans ce cadre que l’alliance EPM, a consacré  ses 1ères assises de l’année 2019, sur la révision constitutionnelle, à travers des thèmes pertinents  relatifs entres autres,   au bilan de la pratique démocratique au Mali durant 27ans, l’Accord pour la Paix et la  Réconciliation, issu du processus d’Alger.

Selon lui, les 2èmes assises ne sont autre qu’une suite. « Les résultats de ces rencontres permettront à l’alliance EPM,  d’apporter des  contributions significatives au débat  de la révision constitutionnelle Â» a-t-il déclaré. 

Par ailleurs, sous la conduite de l’expert international, le Gal Siaka Sangaré, les participants ont parcouru trois grandes thématiques. Il s’agit, de la «  Présentation de la loi électorale (Forces et Faiblesses) Â», des «  Modes de scrutin et proposition d’une option pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale : option et justification Â» et le choix de la circonscription électorale pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale : option et justification Â».

Par Moïse Keïta

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire