Religion et Croyances

Célébration du 22 septembre: Le Cardinal Zerbo invite les chrétiens à la prière !

Le Dimanche 9 septembre, le cardinal Jean Zerbo, non moins archevêque de l’archidiocèse de Bamako, accompagné de plusieurs prêtres a célébré avec les membres du Renouveau Charismatique Catholique du Mali, au grand séminaire Saint Augustin de Samaya, l’eucharistie de clôture de leur rencontre nationale. Inquiet et très préoccupé de la situation du pays, le cardinal Jean Zerbo,  s’adressant aux fidèles chrétiens après l’action de grâce, avant même de donner la bénédiction finale déclare : « je vous demande de faire une neuvaine de prière pour la célébration du 22 septembre ».

Loin des bruits distractifs de la ville de Bamako, le Renouveau Charismatique Catholique du Mali a tenu du mercredi 5 au dimanche 9 septembre sa rencontre nationale au grand séminaire saint Augustin de Samaya. C’était sous le thème : « Être Assis, marchez et tenir ferme dans le seigneur ».  Ils étaient 370 fidèles venus pratiquement de tous les diocèses du Mali pour prendre part à cette rencontre, marquée essentiellement par des temps de louanges, d’enseignements, de méditations et d’adorations.

Présent le samedi 8 septembre à l’église de Lafiabougou à l’occasion de l’évangélisation, Jean Zerbo, était parvenu à réussir son coup de discrétion, en évitant le pupitre pour ne dire, ne serait-ce qu’un mot aux fidèles. Le cardinal a réservé donc son intervention à la fin de la messe de clôture célébrée le dimanche 9 septembre.

« Ne croyez pas que suis là seulement pour participer à la clôture de votre rencontre, je suis venu pour attirer votre attention que vous êtes envoyés en mission pour proclamer la bonne nouvelle », tel a été l’avant-propos de son éminence Jean Zerbo.

En effet, après avoir largement exprimé son inquiétude face à la situation qui prévaut actuellement au Mali, le chef de famille de l’église catholique du Mali a tenu à rappeler aux fidèles chrétiens que l’année 2018, n’est pas une année vide de sens dans l’histoire de l’église catholique malienne.

Selon lui, l’année 2018 commémore le 130éme anniversaire (1968-2018) de la venue du catholicisme sur le sol malien à travers les missionnaires d’Afrique par la ville de Kita, qui n’ont prêché que la paix. « A cet anniversaire de l’Eglise Catholique, je demande au seigneur comme cadeau la paix dans le Mali » a-t-il déclaré, tout en priant que l’année 2018 ne soit pas une année de division, mais plutôt d’union et de paix.

Considérée comme une date symbolique dans l’histoire du Mali, le cardinal Zerbo, n’a pas passé sous silence la célébration du 22 septembre, un évènement majeur au Mali. « Je demande aux charismatiques de faire une neuvaine de prière pour la célébration du 22 septembre » a-t-il lancé. Et de conclure en ces termes : « Que Dieu stabilise le Mali ! ».Cette demande a reçu bon écho auprès des fidèles chrétiens. Aussitôt exprimée, la demande de Jean Zerbo a été prise en charge par les responsables du renouveau charismatique. Ainsi, sur place, le père Christophe Zongo du Diocèse de Ségou a procédé au dispatching de ces neuf jours de prière entre les différents diocèses.

Par Moïse Keïta

Related Posts

Laisser un commentaire