Présidentielles

Centre de vote de l’école fondamentale Mamadou Konaté (CIII):Un second tour dans la sérénité avec peu d’affluence !

Situé dans la commune III du district de Bamako, le centre de vote de l’école fondamentale Mamadou Konaté, composé de 14 bureaux de vote attendait pour le scrutin du 2ème tour de l’élection du président de la République, tenue hier dimanche 12 aout, 6865 électeurs inscrits. Présent de l’ouverture du   centre de vote jusqu’à sa fermeture, nous avons constaté un second tour sans incident majeur, avec peu d’affluence.Pluie fine accompagnée d’une fraicheur naturelle,  cette faveur du ciel n’a aucunement incité les électeurs du centre de l’école fondamentale Mamadou Konaté à sortir massivement pour accomplir  leur devoir civique en toute quiétude.

En effet, malgré  cette pluie, tous les bureaux de vote ont été ouverts à l’heure (8h00) conformément aux dispositions règlementaires en la matière. Le matériel électoral était au grand complet. Ainsi, dans certains bureaux de vote, le constat général révèle l’absence des délégués des candidats et des délégués de la CENI ainsi que ceux de la Cour Constitutionnelle. Lesquels un instant après l’ouverture ont regagné leur bureau respectif.

Un autre constat crevait les yeux. La liste des électeurs n’était nullement affichée devant aucun bureau de vote sur les 14 au niveau du centre.

Comme au 1er tour le dispositif sécuritaire était bien déployé. Dans tous les coins de la cour on pouvait  des agents en uniforme en train d’assurer la sécurité du centre de vote.

En groupe restreint dans la cour, les mandataires des partis politiques très dynamiques animaient convenablement l’acte de vote à travers le suivi de leur délégué et l’accompagnement de certains électeurs jusque devant leurs bureaux de vote.

Contrairement au 1ère tour, l’affluence était très morose. Les électeurs ne se bousculent pas devant les bureaux de vote et venaient au compte goûte. Le calme ainsi que l’ordre étaient relativement maintenus.

Dans cette ambiance, un cri se fait entendre dans un bureau. Les agents des forces de l’ordre, accompagnés du président du centre s’y rendent. C’était un délégué suppléant du RPM, Idrissa Dembélé très énervé qui tempêtait. Au fait, il reproche à un assesseur sous la consigne du président du bureau de vote de ne pas vouloir lui communiquer la situation exacte des cartes d’électeur non retirées. « Ils ont refusé de me fournir un renseignement » a-t-il confié au président du centre en criant. Et d’interroger :« Est-ce que cela est normal ? ».

Dans la foulée, une déléguée très énervée également, lance à propos de son collègue ‘’ perturbateur’’ en s’adressant au président du centre : « Depuis qu’il est rentré à la place de son titulaire, il ne fait que nous empêcher de travailler correctement ».

Dans l’après-midi, l’atmosphère change. L’affluence s’augmente et les électeurs ont commencé à se pointer devant certains bureaux de vote en rang.

Interrogé pratiquement à la fin de la journée par rapport à ses impressions sur le déroulement général du vote au niveau de son centre, le président Famory Doumbia dira que tout s’est bien passé.

Selon lui, malgré la faible affluence qui a  été le cas durant toute la journée les électeurs ont fait preuve de civisme électoral. « Je suis satisfait des conditions de déroulement du scrutin du 2ème tour dans mon centre » a t-il confié.

Par Moïse Keïta

 

Related Posts

Laisser un commentaire