Cheick Mohamed Cherif Koné, Président de l’AMPP : « Par ses excès, Ras Bath expose dangereusement les magistrats à la vindicte populaire… »

4 semaines ago
38 Views

L’Association Malienne des Procureurs et Poursuivants(AMPP) a aminé le mercredi 15 novembre 2017 à la Maison de la Presse, une conférence de presse. Cette rencontre a permis à Cheick Mohamed Cherif Koné, Président de l’AMPP et Dramane Diarra, Procureur du Tribunal de la grande instance de la commune IV, d’édifier  l’opinion nationale et internationale sur la plainte que ce dernier a porté contre Mohamed Ali Bathily, ministre des Domaines de l’Etat et son fils Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath dans l’affaire du couple Karim-Mariam et le marabout.  

Le Procureur du Tribunal de la Commune IV, Dramane Diarra a porté plainte contre Mohamed Ali Bathily, Ministre des domaines de l’Etat et son Fils Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath et autres  pour outrage à magistrat, injure publique, diffamation et calomnie. Dans la foulée de cette plainte , l’Association malienne des Procureurs et Poursuivants(AMPP) a tenu une conférence de presse pour non seulement éclairer la lanterne des Hommes de medias, mais aussi pour exprimer son soutien à leur collègue qu’est Dramane Diarra.

Cheick Mohamed Cherif Koné, Président de l’AMPP du Mali a déclaré que L’association  soutient fermement et avec détermination la plainte déposée contre Ras Bath et ses complices.

« Le procureur a été faussement atteint et outragé dans son honneur et sa dignité dans l’exercice de ses fonctions. En tant que citoyen, sa plainte est tout à fait légitime et l’AMPP soutiendra avec détermination jusqu’à ce que justice soit faite », a-t-il indiqué. Et d’ajouter qu’ils ont laissé passer  certaines dérives et excès individuels  au point que certains ont cru que  tout est permis dans la République.  « Pour ses excès, Ras Bath est entrain d’exposer dangereusement le corps de la magistrature et principalement les procureurs à la vindicte populaire. Je ne vois pas le plaisir qu’il tire en incitant dans ses discours les populations à la violence contre les juges. Nous ne pouvons plus nous asseoir et regarder le pire se produire, quand bien même que des moyens légaux à notre disposition », a-t-il martelé.

Par ailleurs, il rappellera  que le rastafarisme est avant tout une philosophie orientée vers le retour aux valeurs culturelles africaines et que des comportements vulgaires et grossiers n’ont jamais fait partie des valeurs culturelles maliennes toujours dignes d’intérêts et de respect.

« L’on ne peut pas se réclamer adepte du mouvement rastafari et se lancer dans des domaines qu’on ne maitrise pas, ou s’en prendre gratuitement et avec intention de nuire aux personnes respectables ».

Dramane Diarra, Procureur du Tribunal de grande instance de la commune IV, a ajouté  que la justice a fait l’objet de délation, d’outrage, d’injures de la part d’un ministre de la République, précisément contre le corps des magistrats et singulièrement contre un Procureur de la République dans  l’exercice de ses fonctions.

« Cela fait des années qu’on entend ses diatribes, ses injures et ses mensonges au quotidien. Ce n’est pas ce qui construit un pays en difficulté et ce n’est pas ces comportements déviants qui pourront le faire sortir de ce marasme. Trop c’est trop ! C’est une dérive inacceptable que les Maliens imbus de la République doivent combattre parce qu’après aujourd’hui, il sera trop tard », a-t-il affirmé.

Avant de préciser que la mission d’un Procureur n’est pas de faire plaisir à qui que ce soit dont « les anarchistes tels que les Bathily père et fils ».

Rappelons que  tout est parti de l’affaire entre Karim Traoré et un marabout du nom de Moulaye  Haïdara  à propos d’un mariage contracté avec ces deux personnes par une dame du nom de Mariam.  Mohamed Ali Bathily et fils Ras Bath accusent Dramane Diarra, le Procureur de la commune VI d’avoir mis sous mandat de dépôt, ces citoyens soupçonnés de bigamie. Et le Procureur a estimé que le premier  le premier mariage n’a pas été dissous.

Moussa Mallé SISSOKO

Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *