Commune de Ouéléssebougou : Yeah Samaké et son équipe ruinent la mairie

7 mois ago
334 Views

C’est le samedi 24 décembre 2016 que la nouvelle équipe de la mairie de Ouéléssebougou a pris fonction. Notre confrère Yaya Samaké, élu maire, a été installé tout comme les autres maires des centres secondaires. Yaya Samaké a été élu sur une liste indépendante dénommée «Honronya» avec 12 conseillers.

Cette nouvelle équipe remplace celle dirigée par Yeah Samaké, président du parti PACP, devenu ambassadeur du Mali en Inde. Voilà pour l’aspect positif, et il y a pire !

Une vive rivalité entre l’équipe actuelle et le maire sortant : des rivalités politiques. Lesquelles ont même gagné certains villages parce que le député Bourama Traoré dit Banazolé Bourama ne voulait plus voir Yeah Samaké à la mairie de Ouéléssebougou. Ce dernier a entrepris beaucoup d’actions dans les villages, notamment des initiatives dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cette montée en puissance du député a coïncidé avec la chute de Yeah Samaké qui s’empêtrait dans des difficultés financières. Il n’entreprenait plus rien au profit des populations comme par le passé. C’est dans ce contexte de rivalité que le maire Yeah Samaké a été nommé ambassadeur du Mali en Inde.

Au lendemain de sa nomination, il a fait ses cartons en emportant tous les objets qui y étaient. Son adjoint a alors pris fonction dans ses conditions. L’équipe a continué à travailler jusqu’aux élections du 20 novembre 2016. À l’issue desquelles, la liste indépendante soutenue par Banazolé Bourama a raflé la mise. Tout se passe bien jusqu’alors.

C’est après la prise de fonction du nouveau maire, que l’équipe sortante a mis à sac la mairie de Ouéléssebougou avec la bénédiction de Yeah Samaké, ambassadeur du Mali en Inde et ancien maire.

Mobiliers de bureau, panneaux solaires, ventilos, ordinateurs, batteries de panneaux solaires ont été emportés sous leurs escarcelles. Le tableau est ainsi plus exhaustif : rideaux, drapeau, ustensiles de cuisine, bouilloires, frigos, vieilles machines qui servaient à faire les actes de naissance, archives, documents nouveaux et anciens, mêmes les carreaux de certains bureaux, la furia de l’équipe sortante n’aura rien épargné.

Pour seul héritage, l’actuel maire et ses adjoints n’ont que les locaux vides, pillés par l’équipe sortante au prétexte que les meubles ont été achetés par Yeah Samaké, qui leur a demandé de ne rien laisser à la nouvelle équipe communale.

Le jeune maire n’a même pas de fauteuil pour s’asseoir dans son bureau. Si tout ce qu’ils ont pris a été acheté par Yeah Samaké, ils doivent pouvoir présenter des bons d’achat, soit des factures. Mais ils n’ont rien pu présenter…

Sinaly KEITA

(Visited 43 times, 1 visits today)
Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *