Développement

DEVELOPPEMENT DU VILLAGE DE KOMEOULOU: Bientôt le surcreusement de la mare dite « Goloku »

Les responsables de l’Association « Goloku remu » en France ont organisé vendredi dernier dans la salle de réunion du Haut conseil des Maliens de l’extérieur sis à Niamako Cité Unicef, une conférence d’information sur les travaux du projet de fermeture du canal artificiel et du surcreusement de la mare dite « Golaku » du village de Komeoulou dans la Commune de Diafounou Tambacara, cercle de Yelimané. D’un montant de plus de 500 millions de F CFA, ce projet dont les travaux vont commencer après l’hivernage  va booster le développement local mais aussi va combattre l’insécurité alimentaire dans ces localités   bénéficiaires.

Cette initiative de l’Association Franco-malienne des jeunes de Goloku Remu en France est financée par le gouvernement malien à travers l’Agence de développement rural de la vallée du fleuve Sénégal (ADRS).

Sam Bouda, secrétaire permanent a, au nom du président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla, souhaité la bienvenue à ce projet porteur pour ces localités bénéficiaires. « Les ressortissants de votre commune en France, comme généralement ceux de la région de Kayes sont connus pour leur engagement constant pour le développement de leur terroir », a dit le secrétaire permanent du HCME. Selon lui,  le financement du projet par le budget  national à travers l’ADRS est une forme de  reconnaissance et d’encouragement à toute la diaspora qui s’engage à soutenir le développement local.

Pour Hady Diarra, membre de l’Association Goloku remu en France, les habitants du village de Kameoulou, après avoir constaté que le bas-fond appelé Goloku en langue du terroir, ne leur procure plus les avantages d’antan ont réalisé en 2015 une étude d’aménagement de la zone afin de faire renaitre les capacités agro silvio-pastorales de la zone. « Les travaux ont été évalués à 500 millions, comme nous n’avons pas les moyens, nous avons approché le gouvernement à travers le ministère de l’Economie et des Finances. Ils nous ont mis en contact avec l’ADRS qui s’occupe de l’exécution du projet qui a été financé à 100% par le gouvernement malien. C’est la première fois dans le cercle de Yelimané que le gouvernement finance un projet de ce type et à ce montant.  Nous remercions le gouvernement du Mali et nous n’oublierons jamais ce geste», a expliqué M. Diarra. Selon lui, ce projet favorise le maintien d’une lame d’eau suffisante pour que l’agriculture puisse être sécurisée au niveau des bas-fonds .Il a enfin, félicité toute l’équipe technique qui a travaillé pour arriver à ce résultat. Le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Mahamet Traoré qui n’a pas caché son enthousiasme  vis-à-vis de ce projet dira que son département est toujours prêt à accompagner la population pour ce genre de projet.

Le chef du village de Komeaoulo, Mahamadou Tandia ainsi que le chef du village de Sambaga, Mody Diawara ont salué la venue de ce projet

Le délai des travaux de ce projet est de trois mois et donnera un emploi direct à plus de 600 jeunes selon le technicien.

Oumou Traoré

La Lettre du Mali

LA LETTRE DU MALI est un hebdomadaire d'information générale. Le siège est à Bamako-Mali
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire