Inauguration de la route Ouo-Bankass-Koro : Le gouvernement met fin au calvaire des populations

1 mois ago
42 Views

Après la première section Sévaré-Bandiagara, Abdoulaye Idrissa Maïga, Premier ministre,  a procédé,  le dimanche 5 novembre 2017 à Bandiagara, à l’inauguration des deux autres sections restantes Ouo-Bankass-Koro de la route Bandiagara reliant le Mali au Burkina Faso en passant par Ouahigouya. Financé par la Banque Ouest Africaine de Développement ( BOAD), ce projet se chiffre à 14 milliards 268 millions de FCFA. Le Bitumage de ce tronçon  contribue à soulager les souffrances des populations et facilite les échanges commerciaux internes et internationaux.

Accompagné d’une très forte délégation, Abdoulaye Idrissa Maïga, Premier ministre a entamé depuis le vendredi 03 novembre une visite de 05 jours dans la région de Mopti et de Tombouctou. Une délégation composée d’Honorable Issiaka SIDIBE, Président de l’Assemblée nationale, Abderrahmane Niang, Président de la Hautes Cour de Justice, Mahmoud Dicko, Président du Haut Conseil Islamique du Mali et plusieurs ministres et députés.

Selon le chef du gouvernement, ce grand  périple régional consiste à se rapprocher davantage des populations afin de partager quelques instants de leur quotidien et d’envisager des pistes de solutions. « Ce déplacement n’a d’autres buts que de venir rassurer et informer nos compatriotes des campagnes, des efforts entrepris par le gouvernement pour leur sécurité et le développement de leurs localités. Pour assurer la sécurité de certaines contrées reculées, le gouvernement a procédé à un important redéploiement des forces armées et de sécurité. Aussi, dans le cadre du développement, de nombreux chantiers ont été ouverts pour construire des infrastructures », a déclaré le Premier ministre.

Après son arrivé à Mopti, Abdoulaye Idrissa et sa délégation  se sont  rendu à Kouakourou et à Ténenkou le vendredi 03 novembre 2017. Ces deux localités situées dans le Delta central du Niger sont proie au phénomène du Terrorisme. L’insécurité grandissante dans certaines contrées de notre pays anéantit tous les efforts de développement. Les plus hautes autorités du Mali en sont conscientes et multiplient les efforts pour y faire face.

« Venir à Kouakourou est un devoir. La République est à vos cités », a exprimé Abdoulaye Idrissa Maiga, pour ainsi rassurer à la population le soutien du gouvernement pour la paix et la sécurité. A Ténenkou (la capitale de Macina), les visiteurs du jour ont exhortés la population à collaborer avec les forces armées et de sécurité afin de constituer les premiers remparts de sécurité.

Inauguration de la route Ouo-Bankass-Koro

Abdoulaye Idrissa Maïga, Chef du gouvernement, a procédé le  dimanche 5 novembre 2017,   à l’inauguration des deux autres sections restantes Ouo-Bankass-Koro d’une longueur de 91 kms. La réalisation de cette voie contribue à promouvoir et développer les activités industrielles, agricoles et pastorales de la Zone et d’améliorer la sécurité routière et la fluidité du transport

A en croire, Traoré Seynabou Diop, Ministre de l’eauipement et d’ desenclavement , ce projet s’inscrit dans le cadre du premier Programme d’actions prioritaires de l’autorité du développement intégré du Liptako-Gourma.

« Bandiagara-Ouo-Bankass-Koro-Frontière du Burkina Faso distant  de 159 km s’inscrit dans le cadre du premier Programme d’actions prioritaires de l’autorité du développement intégré du Liptako-Gourma et du Programme d’actions communautaires des infrastructures et du transport routier adopté par les États membres de l’Uémoa en septembre 2001 à Dakar au Sénégal ».

Puis, elle a ajouté que « cette route appartient à la fois au réseau routier prioritaire de la Cédéao et à l’axe CU13 du réseau communautaire de l’Uémoa, à savoir l’axe Ouagadougou-Ouahigouya-Frontière Burkina Faso -Koro-Bankass-Ouo-Bandiagara-Mopti », a indiqué Traoré Seynabou Diop.

« Les travaux de ce nouveau tronçon Ouo-Bankass-Koro dont le coût s’élève à  14.2 milliards de F CFA ont été financés par la BOAD à  hauteur de 9.5 milliards soit 66.58%,   la BID à 3 milliards, l’Uemoa 1,1milliard et le budget national a contribué à hauteur d’environ 642 millions de FCFA », a-t-elle expliqué.

Selon le ministre Diop, la mise en service de cette route contribuera, entre autres,  à promouvoir et développer les activités industrielles, agricoles et pastorales, d’améliorer la sécurité routière et la fluidité du transport, à réduire le taux des accidents de la circulation et le coût du transport des produits notamment le poisson ainsi que l’évacuation sanitaire, etc. .

«Cette section qui rentre dans le cadre du désenclavement sous régional et qui relie les deux pays à travers  les villes de Bandiagara et d’Ouahigouya », a indiqué Kouamé dit Jacques, au nom du président de la BOAD. Avant de révéler que ce projet a permis la  réalisation  d’importants projets d’adduction d’eau au bénéfice des populations locales».

Pour sa part, Abdoulaye Idrissa Maiga, Premier ministre, a estimé que la nouvelle route rapprochera  les zones de productions aux zones de consommation du Mali et du Burkina Faso. «  Cette réalisation rentre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de désenclavement intérieur et extérieur du pays et de celle de l’intégration sous régionale  du pays », a rappelé le Chef du Gouvernement.

 

Moussa Mallé SISSOKO

 

 

Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *