Le Premier ministre tiendrait Mohamed Bathilly responsable des faits de son fils adulte, Ras Bath

1 année ago
478 Views

pm-modibokeita-vs-mohamedbathilyLes ministres présents au Conseil de cabinet du jeudi dernier à la Primature n’en reviennent toujours pas. Certains anciens ministres jurent qu’ils n’ont jamais vu un tel spectacle. Quant aux nouveaux, il y en a qui sont encore traumatisés. Il semble que le Premier ministre a laissé des plumes lors du remaniement et que certains ministres ne le considèrent plus comme auparavant. En effet, durant ce Conseil de cabinet, il a eu des échanges très vifs avec certains ministres. Il y avait comme une sorte de défiance envers le Premier ministre. Cette attitude serait due au fait que certains ministres se sont pas rendu compte que le «Vieux» ne décidait de rien, qu’il n’a pu tenir ses promesses et qu’il a réglé quelques comptes en cassant certains ministères. Mais l’échange le plus violent qui s’est déroulé, a opposé le PM au ministre Bathily. Les autres ministres ont remarqué que le PM était fermé à toutes les explications données par Bathily sur certains dossiers. Après le Conseil de cabinet, les deux hommes ont continué l’explication dans le bureau du PM. Là aussi, les éclats de voix s’entendaient dans le couloir.

Selon nos informations, le PM ne pardonne pas à Bathily l’attitude de son fils Ras Bath, qui estime qu’il a sa place en prison.

Aux dernières nouvelles, tout serait rentré dans l’ordre…au profit de Bathily.

(Visited 210 times, 1 visits today)
Comments
  • Je le redis encore IBK a fait la
    plus grosse erreur de reconduire ce vieux inefficace sans demander à Moussa. Ce Monsieur risque d’être la cause d’un soulèvement populaire contre IBK dans les jours à venir. Sa gestion est toujours mensongère.
    Il va sortir par la plus petite porte de l’histoire de sa vie.
    Feuilleton à suivre.

    la voix du citoyen 24/07/2016 20:09 Répondre
  • affaires à suivre…

    lassine dango 16/08/2016 23:23 Répondre

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *