LOL, OMG, WTF… Les acronymes Internet qu’il faut connaître

7 mois ago
274 Views

À l’heure d’Internet et des smartphones, un drôle de langage prend de plus en plus de place dans nos sociétés interconnectées. Petit cours de rattrapage à destination de ceux qui se sentent dépassés.

Si vos enfants utilisent un langage fait de « LOL », « OMG » et autres « WTF », ou même que vous n’avez pas d’enfants mais que vous entendez ces mots dans la bouche des jeunes de votre entourage, ce lexique est fait pour vous. Une fois ces drôles de termes assimilés, veillez toutefois à les employer le plus justement possible, autrement vous risquez de faire un gros « fail »… Suivez le guide. 

Les plus communs

–  LOL. Vient de l’anglais « lots of laughs », (« je ris beaucoup ») ou « laughing out loud »  (« je ris très fort »). S’emploie pour marquer l’amusement ou même l’éclat de rires, voire l’ironie. Extrêmement populaire, « LOL » a même fait son entrée dans le dictionnaire Le Petit Robert.

MDR. « Mort de rire », le pendant français de « LOL », ou dans sa version plus familière, PTDR (« pété de rire »).

FAIL. Du verbe anglais « to fail », qui signifie « échouer ». Désigne un raté, parfois un gros bug. Peut se décliner en « autofail », pour désigner un échec personnel.

WTF. Très familier donc largement utilisé. Vient de l’anglais « What the fuck ? », qui pourrait se traduire approximativement par « c’est quoi ce bordel ? ». Sur les réseaux sociaux, WTF précède souvent un lien vers une vidéo pour signifier son effarement.

OMG. De l’anglais « Oh my God », soit « Oh, mon Dieu ! ». S’emploie idéalement pour clamer sa surprise face à une info ou un évènement sortant de l’ordinaire ou même hors du commun.

– LOLCAT. Photo, vidéo d’un chat rigolo qui fait le bonheur des sites de vidéos partagées.

Les moins familiers

NSFW. « Not safe for work », « pas pour les enfants », ou, littéralement, « pas pour le boulot ». Une façon de prévenir, par exemple, d’un lien internet particulier qui ne doit pas tomber dans d’innocentes mains…

SFW. « Safe for work ». Contraire de NSFW. Peut servir à rassurer un destinataire au sujet d’un lien vers un site internet sûr, sauf si votre interlocuteur s’en sert pour vous faire une mauvaise blague.

IRL. « In real life », « Dans la vie réelle ».  Par opposition à la vie « online », donc en ligne. Exemple : « IRL, Brad Pitt est-il aussi beau qu’en photo ? ».

Les plus utilisés par les adolescents

– OSEF. « On s’en fout ». Son utilisation est assez répandue en France pour vous laisser le soin de l’employer comme bon vous semble.

OKLM. Issu du langage SMS, « OKLM » pour « Au calme«  a notamment été popularisée par une chanson du rappeur Booba en mai 2014.

YOLO. « You only live once ». « On ne vit qu’une fois » ou « On a qu’une vie », en français. Cet acronyme, assimilable à la locution latine « Carpe diem », peut s’utiliser de deux manières : au premier degré avant de commettre un acte irresponsable, ou de manière ironique pour railler un acte insignifiant.

(Visited 62 times, 1 visits today)
Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *