Mali : Affaire Karim Keita: Note de l’éditeur Confidentiel Afrique

3 mois ago
264 Views

PRÉSENTATION d’EXCUSES À Monsieur Karim KEITA.

Suite à la publication de notre article sous la plume de Rudy Olivier – mis en ligne le 4 novembre 2016 et intitulé : << Exclusif- Mali : Le Fils du Président Ibrahim Boubacar Keita , Karim Keita Alias Katio se paye un immeuble de luxe à Dubai pour 4,5 milliards de Fcfa >> la Direction Éditoriale du Groupe Confidentiel Afrique tient à présenter ses excuses à Monsieur Karim KEITA, l’Honorable Député et Président de la Commission Défense de l’Assemblée nationale du Mali, à sa famille, ses proches et ses collègues parlementaires. Nous informons le public composé d’une frange importante de l’élite politique africaine et de décideurs financiers que l’auteur de l’article Rudy Olivier, a été purement et simplement licencié par le Comité Editorial sous la responsabilité de Monsieur Ismael Aidara ( nous reproduisons pour plus de clarté et d’objectivisme de responsabilité ci dessous la Lettre de Notification de licenciement à Monsieur Rudy Olivier, Senior Editor et Grand Reporter )

Pourquoi en est on arrivé là et Pourquoi Rudy Olivier a été licencié ?

Quand l’article de Rudy Olivier, Grand Reporter et Senior Editor à Confidentiel Afrique est tombé dans le serveur de la plateforme traitant d’une information relative à l’acquisition par le Fils du Président malien, Karim KEITA, d’un immeuble dans un quartier d’affaires de Dubai au prix de 4,5 milliards de Fcfa, nous n’avions aucun doute sur la qualité et la renommée de la signature de son auteur; Rudy Olivier. D’autre part, le statut de Senior Editor donnait pleins pouvoirs à son auteur de poster l’article puisque lui même aitorisé et habilité à valider d’autres sujets traités par les journalistes travaillant à Confidentiel Afrique. Nous étions le 4 novembre 2016 . Exactement il faisait 21 h 30 mn. Le Directeur Editorial après avoir vu passer dans le système , ce que nous appelons la Pré- Presse, prit le soin d’interpeller l’auteur de l’article . Rudy Olivier nous repondit que des sources étaient fiables et sur notre insistance, nous l’avions exigé ( les membres du Comité Editorial placé sous la responsabilité du Directeur Editorial) de nous transmettre sous huitaine, les preuves matérielles ( documents d’actes notariaux ou virement bancaire attestant l’achat de l’immeuble en question ). L’amplitude de l’information au lendemain de la parution de l’article nous a poussé à faire des injonctions à l’auteur de l’article. Si il est vrai que Confidentiel Afrique, très bien sourcé et dont la devise demeure : livrer l’information insoumise en donnant le pouvoir aux lecteurs, a été approché depuis plusieurs mois courant 2016, et reçu des échos sur cette histoire ou affaire d’immeuble, il n’en demeure pas moins que de telles informations devaient s’adosser sur des preuves matérielles . Car devant n’importe quelle juridiction qui se respecte, la reine des preuves est la présentation de suppports matériels. Après deux, cinq jours et deux semaines, Rudy Olivier donne suite à notre requête en disant que ses sources lui avaient promis de mettre à sa disposition les documents exigés. De bonne foi ou pas, Confidentiel Afrique estimé qu’il a abusé par la faute de son Senior Editorial. Lui même l’a reconnu même si ses sources disent et avancent mordicus qu’elles apporteront les preuves. On verra !! D’ici là, le Directeur Editorial a pris la décision de licencier Rudy Olivier pour manquements graves aux règles déontologiques de l’exercice du métier de journaliste. En toute humilité et sens de responsabilité, nous avons décidé de ne pas privilégier la fibre de solidarité confraternelle à l’endroit de Rudy Olivier. Les grands journalistes épris d’éthique et de justice et d’intégrité pour les citoyens qui les lisent ou les écoutent doivent accepter leur faute. Nous n’avons aucun complexe de l’affirmer. En toute responsabilité, nous publions la Lettre de notification de licenciement adressée le 19 décembre 2016 à Rudy Olivier qui ne fait plus partie de l’équipe Confidentiel Afrique

Paris, le 19 décembre 2016
Objet : Lettre de Notification de licenciement à Monsieur Rudy Olivier Grand Reporter à Confidentiel Afrique
Suite à la publication en ligne le 04 novembre 2016 ( 21 H 35 mn ) paru dans le journal numérique Confidentiel Afrique édité par le Groupe 2 AM S. A de l’article << Mali: Exclusif: Le Fils du Président Ibrahim Boubacar KEITA Alias Katio se paye un immeuble de luxe à Dubai à 4,5 milliards de Fcfa >>, sous votre signature et auteur, le Comité Editorial sous la direction de son Directeur Editorial, M. Ismael AIDARA, s’est réuni pour demander et exiger de vous des preuves matérielles , auteur de l’article sus- cité, en vue d’une authentification de vos écrits. Conformément aux règles déontologiques de l’exercice du métier de journaliste, le Comité Editorial en toute responsabilité -après plusieurs injonctions infructueuses de notre part d’entrer en possession de documents irréfutables ( actes d’acquisition notarial de l’immeuble en question ou tout autre document supplémentaire requis dans ce genre de recoupement de l’établissement de la vérité)- a pris la décision de vous licencier. A compter de la date de votre prise de connaissance de cette notification . Vu les manquements constatés de nous fournir les éléments supports matériels en bonne et due forme et sachant que votre obligation primaire est de veiller à l’exactitude de l’information pendant sa collecte jusqu’à sa livraison à la hiérarchie éditrice, vous vous êtes exposé de facto à une sanction , un blâme , un avertissement ou un licenciement . Le Comité Editorial sous ma responsabilité et dans la stricte rigueur des normes conventionnelles qui régissent la pratique du métier de journaliste, met fin à votre contrat de collaboration avec le Groupe Confidentiel Afrique signé le 20 Août 2016 en votre qualité de Senior Editor et de Grand Reporter au sein de l’entreprise. Compte tenu de votre parcours remarquable dans ce métier et la célébrité de votre signature, nous pouvons considérer que vos sources d’information n’ont pas jusque là pu apporter la moindre preuve matérielle à votre article . Le Groupe Confidentiel Afrique – qui n’accepte pas ce genre de pratiques – a pris toutes les mesures appropriées pour les aspects techniques et financiers en vous signifiant cette décision de licenciement.

Espérant que cette présente lettre sera bien prise en compte, Recevez Cher collaborateur les sentiments de nos regrets.

Directeur de Publication
Ismael AIDARA
Directeur Général Groupe 2 AM

(Visited 48 times, 1 visits today)
Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *