Politique Présidentielles

« Nous prenons l’engagement ferme d’une victoire écrasante d’IBK dans la région de Koulikoro » dixit Mamadou Diarrassouba, Président de la coordination régionale de l’ EPM

A la faveur de la mise en place du nouveau bureau de la coordination régionale de la plateforme des partis politiques pour la réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta ‘’Ensemble pour le Mali ‘’(EPM), les responsables des 8 partis politiques présentent à Koulikoro ont tenu une rencontre.

C’était dans la salle des spectacles Siramory Diabaté  sous présidence de l’honorable Mamadou Diarrassouba, président de la coordination régionale EPM à Koulikoro.

Après fana la semaine dernière, les membres de la plateforme EPM poursuivent la mise en place des bureaux régionaux pour  préparer les bases politiques  en vue de la réélection du Président Ibrahim Boubacar Keïta pour un second mandat.

En effet, c’est Koulikoro qui était à l’honneur le dimanche 17 juin. L’événement a été marqué par la mise en place d’un bureau constitué des représentants des PDES,UM- RDA, Ps Yélén coura, RPM, UDD, Adema, Asma, APR.

A l’en croire, le président de la coordination régionale EPM, Mamadou Diarrassouba, son bureau  s’engage à accorder une victoire écrasante à IBK à la présidentielle 2018.

« Nous prenons l’engagement ferme d’une victoire écrasante d’IBK dans la région de Koulikoro. La rencontre participe à la réalisation de cette victoire qui passe nécessairement par la disponibilité de tous,  l’engagement sincère des militants et militantes et le respect de nos actes ».

Selon M. Diarrassouba,  la démarche de tout militant doit se baser sur une interrogation, à savoir : Quel genre d’homme dois-je choisir pour mon pays à l’Etat actuel?

« Pour répondre à cette question, il faut aller à la rencontre avec le peuple. C’est dans cette logique la coordination de Koulikoro de l’Ensemble pour le Mali, après sa mise en place de son bureau, entend faire des rencontres dans tous les cercles de la région, car  les blessures sont là, les incompréhensions sont nées des élections communales 2016, existent dans tous les coins. Pour cicatriser ces blessures, il faut vite se réconcilier et se donner la main », a-t-il recommandé.

Moussa Mallé SISSOKO

Related Posts

Laisser un commentaire