Politique

Nouveau gouvernement du 2ème quinquennat d’IBK: Les Dames, à vous l’honneur !

Rendue publique par le ministre Secrétaire général de la présidence, Moustapha Ben Barka, le dimanche 9 septembre, la liste des membres du nouveau gouvernement revèle un caractère particulier. En effet, sur un effectif de 32 ministres, le taux de nomination des femmes s’élève à 34%, soit 11 femmes. Du coup, le président de la République tient sa promesse de promotion de la gente feminine à travers la loi N°052 du 18 décembre 2015, toute chose qui porte à croire la bonne marche de la promotion du genre dans les postes nominatifs.Comme une fiente de chat, le secret de la liste des membres du nouveau gouvernement aura été soigneusement gardé jusqu’à sa publication officielle. Le suspens aura été grand, surtout qu’il n’y a eu aucune fuite en avant.
Moins que le precedent, le nouveau gouvernement est composé de 32 ministres. Dans ce nouveau attelage, la gente feminine est fortement representée. Tenez vous-bien, pour la prémière fois, la présence des femmes a atteint un taux de 34%, soit 11 dans un gouvernement.

En effet, ont été maintenues dans l’attelage gouvernemental, des femmes ministres qui ont été à la hauteur des attentes. De celles-ci, il y’a les ministres, Nina Wallet Ag Intallou de l’Artisanat et du Tourisme , Raky Talla du Travail et de la Fonction Publique chargé des Relations avec les Institutions, Seynabou Diop des Infrastructures et de l’Equipement, Pr Assétou Founè Samake de l’Innovation et de la Recherche Scientifique, Rokia Maguiraga de l’Elevage et de la Pêche, Aïda M’Bô de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable ainsi que Ramatoulaye Diallo de la Culture.

Mieux, comme pour donner effectivement un sens à la loi N°052 du 18 décembre 2015 le président de la République a signé l’entrée dans ce nouveau gouvernement en qualité de ministre, cinq autres femmes. Il s’agit de, Safia Boly au ministère de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la Vie Publique, de Hawa Baba Ba au ministère des Mines et du Pétrole, de Kamissa Camara au ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale ainsi que de Aïssata Traoré au ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Cependant, il faudra préciser que cette dernière vient à la place d’une autre femme, à savoir Oumou Traoré, qui n’a pas pu combler les attentes.

Par ailleurs, ces nominations attestent de la bonne volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita de faire de la promotion de la femme une réalité au Mali.
Alors, les dames au travail surtout ne decevez point, car vous incarnez la garantie de la bonne marche de la promotion du genre. Mesdames, à vous l’honneur !

Par Mariam SISSOKO

Related Posts

Laisser un commentaire