Oumar Ibrahima Touré aux camps des déplacés de Goundam : « Je me sens  interpeller et je me dois d’apporter des réponses ».

2 mois ago
104 Views

En marge de sa tournée régionale à Tombouctou pour les activités politiques de son parti, Oumar Ibrahima Touré a rendu une  visite, le mercredi 26 octobre 2017, aux déplacés internes à Goundam, en sa qualité du ministre commissaire à la sécurité alimentaire. Cette visite  a permis au natif de Goundam de constater de visu les conditions de vie de ces populations  et de proposer de solutions idoines  à leurs situations alimentaires.

La ville de Goundam regorge 3 gros sites réunissant plusieurs milliers des déplacés. Ces déplacés internes viennent essentiellement des communes du cercle de Goundam, à savoir : Tin aicha, Bintagoungou et Essakane. Ils ont rejoint ces camps en 2015 à cause de l’insécurité et d’attaques répétées dont ils ont été victimes.

C’est en vue  s’enquérir de conditions de vie de ces populations et de proposer de solutions idoines à leur situation alimentaire et nutritionnelle que Oumar Ibrahim Touré, ministre commissaire à la sécurité alimentaire est parti à la rencontre des déplacés de Goundam.

Mohamed AG Adbakar, représentant des déplacés à Goundam a déclaré  que  leurs conditions de vie sont toujours médiocres car ils  trouvent  à peine manger. « Nous n’avons pas accès aux services sociaux de base. Nous avons  bénéficié  quelques soutiens des ONG qui ne suffisent pas car Chacune d’elle a pris un quota. Vraiment si nous  trouvons de l’aide de nos autorités, cela nous fera énormément plaisir », a-t-il indiqué.

Avant de se réjouir de la visite du ministre commissaire à la sécurité alimentaire. « Nous sommes très heureux de recevoir Oumar Ibrahim Touré. Sa visite nous réconforte et nous  rassure beaucoup car depuis notre arrive sur ces sites nous n’avons pas eu  de visite de plus hautes autorités du Pays », a confié Mohamed AG Adbakar.

Ewany AG Mohamed,  Adjoint au Maire de la commune rurale de Tin aicha, a rappelé que les déplacés vivent dans des situations très précaires : manque d’eau, de vivres et de services sociaux de base.

« A leur arrivé, nous avons contacté certaines ONG  afin de leur venir en aide, parmi lesquelles CARE, AfriCARE et SOL. Toutes ces ONG ont apporté leur soutien en fonction de leurs moyens mais cela ne couvre pas  les besoins de ces populations. L’arrivée  du ministre commissaire à la sécurité alimentaire sur ces sites   redonne espoir et de l’assurance à ces populations », s’est réjouit-t-il.

« Ces populations, même si elles ont envie de retourner au bercail, elles ne peuvent pas car leurs zones sont en proie à l’insécurité. Je pense que les autorités devraient réhabiliter ces sites avant de penser à leur retour parce qu’elles ne vont pas rester éternellement ici », a plaidé Adjoint au Maire de la Commune rurale de Tin aicha.

En sa qualité du ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, dira qu’il a pris bonnes notes quant aux difficultés de ces populations.

« Je suis particulièrement touché  par la précarité que connait  ces populations. Aujourd’hui, Je crois que c’est un devoir d’aider ces déplacés, non seulement à ma qualité de ministre commissaire  à la sécurité alimentaire, mais aussi en tant que  de natif de Goundam. Je me sents  interpeller et je me dois d’apporter des réponses », a-t-il exprimé à notre micro, à l’issue de sa visite.

Plus loin, Oumar Ibrahim Touré  a promis d’apporter de soutien pour  alléger les souffrances de ces populations.

« Dès mon retour, je m’attèlerai à apporter des solutions à leur situation alimentaire. Et le reste, nous avons un certain nombre des partenaires qui pourraient nous aider avec des tentes, de couvertures et  des habits. Aussi, ces partenaires pourraient permettre aux enfants de pouvoir aller à l’école et aux femmes de mieux s’organiser pour se frotter les mains »,  a promu le Ministre commissaire à la sécurité alimentaire.

Moussa Mallé SISSOKO, Envoyé spécial à Goundam

Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *