High-Tech

Ouverture à Abidjan du Hackathon 2018 pour l’innovation de l’administration fiscale

Abidjan – Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo a procédé mardi à Abidjan à l’ouverture de l’édition 2018 du Hackathon portant sur le thème «innovation technologique au service de l’administration fiscale de Côte d’Ivoire».

Plusieurs experts internationaux et nationaux sont réunis pour réfléchir sur les solutions innovantes devant permettre à l’administration fiscale ivoirienne d’améliorer le civisme fiscal et de répondre aux attentes accrues des usagers en matière de services.

Organisée par le Fonds monétaire international (FMI) en collaboration avec le secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, l’édition 2018 du Hackathon témoigne de la volonté du FMI de tirer le meilleur profit de l’innovation digitale pour le bénéfice des pays membres et vise à identifier des idées originales et innovantes à même d’apporter des solutions pertinentes aux défis chroniques.

Dans son discours, le secrétaire d’Etat, Moussa Sanogo a préconisé aux experts de formuler des propositions en vue de simplifier l’identification des contribuables.

« Vous aurez au cours de vos travaux à formuler des propositions pour simplifier la situation des contribuables. Vous devez réfléchir à faciliter les interventions entre l’administration fiscale et les contribuables. Vous êtes également attendus pour permettre l’emplacement des capacités de stockage des données fiscales», a-t-il indiqué.

Selon lui, les résultats des travaux devront permettre à la Côte d’Ivoire d’enregistrer des progrès significatif en matière d’innovation technologique.

Il souhaité que l’édition 2018 soit marquée “d’une pierre blanche par la qualité des travaux qui s’exécuteront par la convivialité et la chaleur des relations entre les participants”.

Le Directeur départemental des finances publiques du FMI, Victor Gaspar a rappelé que deux hackathons ont été déjà organisés en Ouganda et au Sénégal.

«Je suis heureux de noter qu’au Sénégal par exemple, la mise en œuvre des solutions primées progresse de manière satisfaisante. J’espère que nous pourrons égaler ou même dépasser ce résultat ici en Côte d’Ivoire », a-t-il souhaité.

Pour lui, la révolution digitale dans les finances publiques offre beaucoup de possibilités aux pays du monde entier ajoutant qu’une administration fiscale efficace est indispensable pour mettre en place des Etats modernes et responsables.

Le Directeur général des impôts, Ouattara Sié Abou a exprimé son optimiste pour les résultats des travaux qui devront mettre à la disposition de l’administration ivoirienne des solutions innovantes et facilement applicable par l’amélioration significative des moyens de gestion de l’impôt notamment l’élargissement de l’assiette fiscale, la qualité du renseignement et des informations à des fins fiscales, le renforcement des méthodes de contrôle fiscal.

La télédéclaration et le télépaiement des impôts et taxes par les moyennes et les grandes entreprises ‘’e-impôt’’, le dépôt en ligne des états financiers “e-liasse” et le paiement des impôts et taxes via le téléphone mobile en 2018 « DGI-Mobile » sont les grandes réformes entreprises par la Direction générale des impôts depuis 2017, indique-t-on.

bsp/kam

Related Posts

Laisser un commentaire