Elections

PREVENTION DE LA CRISE POST-ELECTORALE : Des journalistes maliens s’engagent pour le bon déroulement du processus

C’est désormais officiel, le Réseau des journalistes pour des élections apaisées au Mali (RJEAM) a procédé au lancement de ses activités ce mardi 29 mai 2018 à la Maison des jeunes, à travers l’organisation d’un point-presse. L’objectif était d’informer l’opinion publique sur les démarches et le rôle des hommes de medias pour la bonne tenue des prochaines échéances électorales.Apolitique, et impartial le Réseau des journalistes pour des élections apaisées au Mali regroupe plus d’une trentaine de journalistes qui ont ainsi jugé nécessaire de s’impliquer davantage dans le bon déroulement du processus électoral.

Ledit réseau a vu le jour le 10 mai 2018 lors d’une assemblée générale constitutive. Il a pour but d’œuvrer par tous les moyens légaux à des élections apaisées au Mali. Un proverbe africain dit ceci: «En temps de crise, le sage battit des ponts pendant que l’ignorant érige des murs». Comme relayé par le conférencier et président dudit réseau, Alassane Cissé, il s’agira pour les journalistes de contribuer à l’avènement d’une société plus juste, fondée sur les valeurs de respect des biens publics et des droits humains, en bannissant l’injustice sur toutes ses formes.

Conformément à leur métier, les journalistes dudit réseau auront pour objectifs de veiller sur le bon déroulement du scrutin, le respect des droits et liberté des citoyens durant tout le processus électoral, à œuvrer au respect de l’éthique et la déontologie du métier, à promouvoir les valeurs universelles de la démocratie, la transparence et  enfin de lutter contre l’impunité et la corruption. Les activités du réseau s’accentueront aussi sur des caravanes et des campagnes de sensibilisation.

Hormis les objectifs cités ci-dessus, il est aussi prévu un renforcement des capacités qui consiste à des ateliers de formation sur le monitoring et le développement des compétences des médias avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Et cela dans le but d’outiller les hommes de médias publics et privés à bien relayer la bonne information sur le bon déroulement du processus. Aussi, il est prévu une formulation de recommandations, une production des rapports sur le processus électoral et la bonne gouvernance.

Avec l’appui des partenaires, le réseau prévoie le déploiement des centaines d’observateurs qui seront repartis entre toutes les régions du Mali.

Adama TRAORE

 

 

Related Posts

Laisser un commentaire