Agriculture

Réalisation des Nouveaux Villages Agricoles (NVA): L’ATI prévoit l’aménagement de plus 100 049 ha !

Présidé par le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, le Conseil d’administration de l’Agence d’Aménagement des Terres et de Fournitures de l’Eau d’Irrigation (ATI) a tenu le jeudi 5 juillet   dans la salle de conférence du DFM de l’Agriculture sa troisième session ordinaire. C’était en présence du président directeur de l’ATI, Lamissa Diakité et plusieurs autres personnalités.Créée dans le cadre de la concrétisation du projet de société du président  de la République, l’Agence des Terres et de Fournitures de l’Eau d’Irrigation (ATI) est un établissement public à caractère Industriel  et commercial  (EPIC). Elle a pour mission de contribuer à la satisfaction des besoins en terres agricoles aménagées, d’appuyer la réalisation des infrastructures et équipements ruraux dans les bassins de production et d’accompagner les producteurs dans la gestion des aménagements hydro-agricoles.

Au-cours de ces travaux les administrateurs ont examiné en détail entre autres, le rapport d’activités de l’ATI 2017, l’état d’exécution du budget 2017, le projet de programme d’activités 2018 de l’Agence ainsi que le projet de budget 2018 de l’ATI.

Dans son intervention, le ministre de l’Agriculture a rappelé que l’ATI a enregistré dans le cadre de son opérationnalisation l’arrivée de plusieurs agents toutes catégories confondues (Ingénieurs du Génie Rural, Agronomes, comptables, Secrétaires comptable, chauffeurs…). Elle s’est vue, dit-il, confier la réalisation technique et financière du Programme des nouveaux villages Agricoles (NVA) dont 20 programmés dans les bassins de production agricole.

Selon lui, ces villages seront appelés à lever le double défi de création d’aménagement hydro-agricole pour les producteurs et de création d’emplois permanents et viables pour la jeunesse en milieu rural.

«  La mise en place des nouveaux villages agricoles (NVA) se fait à travers l’approche du partenariat- Public- Privé (PPP) en rapport avec l’unité de partenariat Public Privé mis en place au niveau de la Primature » a-t-il déclaré, tout en soulignant que son département œuvre pour assurer un rôle de catalyseur afin d’apporter les changements industriels, technologiques et économiques nécessaires au développement des chaines de valeur pour une agriculture moderne, compétitive et respectueuse de l’environnement.

D’après le ministre Dembélé, l’ATI prévoit conformément au projet présidentiel dans son programme 2014-2018 l’aménagement de 100 049 ha en maitrise totale d’eau et 47 848 ha en maitrise partielle de l’eau sur financement du gouvernement du Mali.

Outre le gouvernement du Mali, Nango Dembélé dira que l’ATI bénéficie de l’appui de la Banque Mondiale  à travers le projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (PARIIS) d’une valeur de 18 milliards de FCFA ainsi que du projet de Développement de l’Agriculture Irriguée et commerciale en zone Office du Niger (PDAIC-ZON) d’une valeur de plus de 58,500milliards de FCFA.

« Ce projet pour des raisons de sécurité va être transféré dans la zone de M’Bewani, dont le processus est en cours avec l’office du Niger » a-t-il précisé.

En plus, il n’a pas manqué de noter que l’Agence est appuyée par la Banque Mondiale à travers le  projet de Développement et de diversification de l’Agriculture dans les zones Arides du Mali (PDAZAM) de près de 35,100 milliards de FCFA.

A noter que cette 3ème session ordinaire a été marquée par le lancement du site officiel de l’ATI.

Par Moïse Keïta

 

Laisser un commentaire