Société

Toute démarche excluant l’avis du peuple sur des enjeux aussi fondamentaux que ceux relatifs à la forme républicaine, à laquelle il aspire, est contre-productive

[Concertation inclusive] Il me semble que le Projet de redécoupage administratif est en lien avec l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Si tel est le cas, il urge que le président de la République initie un dialogue inclusif avec l’ensemble de toutes les forces vives de la nation avec comme idée directrice la demande in fine de l’avis du peuple malien sur ledit accord. Toute démarche excluant l’avis du peuple sur des enjeux aussi fondamentaux que ceux relatifs à la forme républicaine, à laquelle il aspire, est contre-productive et risque de faire apparaître, aux yeux des Maliennes et des Maliens et de l’histoire, que le président de la République est le principal artisan de la partition du pays. Et cela pour la sauvegarde d’un poste ! Le projet de redécoupage administratif risque de créer les conditions de l’érection d’un apartheid au Mali. Cela est inadmissible ! Devant l’importance des enjeux et de la survie même du Mali, sous une forme républicaine moderne et souhaitable, il me semble que l’avis des Maliens importe davantage que celui de l’Occident dont le but ultime est la partition du pays. Il me tardait de le dire, mais c’est fait maintenant !

Ousmane Wane.

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire